Les PT/NTIC et l’ARPTC prêtes à cheminer ensemble

0
183

Poursuivant sa croisade dans son secteur, Thomas Luhaka losendjola, vice-premier ministre et ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, a effectué hier une visite de contrôle au site de l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo situé au 20ème étage de l’Immeuble de la Gécamines Commerciale à Gombe.
Dans son mot des circonstances, Manikunda, président de cet organe de régulation et de contrôle, a souligné que cette visite constitue « un motif de fierté et de réconfort car elle va permettre à l’ARPTC d’obtenir l’appui politique de la part du Gouvernement à travers le Vice-Premier Ministre et Ministre des PTNTIC pouvant lui permettre de relever quelques défis à savoir le renforcement des capacités de son personnel, l’autonomie de gestion, la sanction des opérateurs qui ne se conforment pas à la loi, à travers les prix et la qualité des appels ».
Prenant la parole à son tour, Ciza Mweze, directeur de l’Economie et perspectives, a retracé la fiche technique de l’ARPTC à qui le législateur a confié comme mission principale de renforcer l’autorité de contrôle de l’Etat dans ce secteur des télécommunications.
Pour sa part, Thomas Luhaka, a promis solennellement son appui à cet organisme à travers sa feuille de route. « Avec les moyens de bord, le régulateur congolais est capable d’établir des statistiques » a-t-il indiqué. Ensuite, cette visite s’est clôturée par un tour au niveau du 20 ème étage où sont logées les salles réservées aux équipements techniques de l’ARPTC. Au cours de laquelle il a eu droit à des explications additionnelles sur la gestion et le contrôle des fréquences.
Dans l’avant-midi, le vice-ministre des PNTIC, Enoch Ruberangabo Sebineza, a représenté son titulaire à l’ouverture au Grand Hôtel Kinshasa de la conférence annuelle portant sur la présentation des tendances du secteur des Technologies, Médias et Télécommunications (TMT) pour l’année 2015 sous la houlette du Cabinet Deloitte avec comme thème « Deloitte Technology, Médias § Telecommunications Predictions 2015 ».
Dans son discours d’ouverture, Enoch Ruberangabo a salué cette opportunité qu’offre le Cabinet Deloitte pour réfléchir et échanger entre Experts et Opérateurs tant publics que privés sur un secteur très important dans notre pays et dans le monde. Notamment, a-t-il souligné, dans le secteur de la télécommunication et plus spécialement sur le haut débit, le marché TIC B2B et du Mobile Mony au Congo Démocratique.
Ces opportunités rencontrent les préoccupations affichées par le Premier Ministre et surtout la volonté du Président de la République de voir la RDC placée sur l’orbite des pays émergents, de par son importance stratégique, pour bénéficier des innovations du siècle dans ce domaine des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. Ce qui explique, a-t-il souligné, la raison pour laquelle notre ministère a été hissé au rang de Vice- Primature.
F.M.