Les Pharmaciens africains se concertent dans un « Forum international »

0
62

Dans le cadre du Cinquantenaire de l’indépendance de la Rd Congo et sous le patronage du Président de la République, notre pays abrite du 02 au 06 juin 2010, au Palais du Peuple, le « 11ème Forum pharmaceutique international » dont le thème est : « Place et rôle de la Pharmacie dans l’intégration et le développement de l’Afrique ». Un événement que le Commissariat général du cinquantenaire a accepté d’inscrire parmi les toutes premières manifestations des festivités des cinquante ans de l’Indépendance de la Rd Congo. Cette information a été livrée à l’opinion par le Professeur Georges Mvumbi Lelo, président du Comité organisateur de cette activité, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue le samedi 08 mai 2010, au siège de l’ordre des Pharmaciens, dans la commune de Kasa-Vubu. Cette réunion est définie par le Professeur Mvumbi comme un espace de rencontres et d’échanges professionnels où les professionnels de santé en général, et les pharmaciens en particulier, venant principalement d’Afrique, mais aussi du monde, ainsi que des opérateurs économiques du secteur pharmaceutique, se réunissent autour des questions relatives à leur  exercice et leur rôle en tant qu’agents de santé, agents économiques et acteurs de développement.
          Ce forum, a souligné l’orateur, est organisé chaque année en Afrique sous l’égide d’une organisation quadripartite des pharmaciens : l’Inter Ordre des Pharmaciens d’Afrique (IOPA) ; l’Intersyndical des Pharmaciens d’Afrique (ISPHARMA) ; la Direction de la Pharmacie et du Médicament (DPM) et l’Association des Centrales d’Achat des Médicaments Essentiels (ACAME). Il s’est assigné l’objectif de promouvoir un secteur pharmaceutique africain qui respecte les normes internationales au bénéfice de la population en Afrique. Le premier forum s’est tenu en 2000, à Cotonou ; il a fait son chemin dans plusieurs pays d’Afrique et il arrive, avec les 50 ans de notre indépendance, dans notre pays ; un pays post-conflit où la biodiversité est très variée et l’occasion est offerte aux Congolais pour montrer à la face du monde, ce qu’ils savent ou peuvent faire avec les plantes médicinales que regorge la flore de leur pays.

Un forum qui renferme des enjeux importants

          Par ailleurs, Georges Mvumbi voit à travers le dynamisme du secteur pharmaceutique ‘rdcongolais’ et les savoirs traditionnels sur nos forêts un creuset fondamental pour la science, la technologie et l’innovation : trois piliers principaux du développement. En effet, les forêts congolaises renferment des plantes médicinales, des plantes oléagineuses, des plantes à parfum et des diverses plantes alimentaires et ornementales qui font la fierté de notre pays. En outre, la rencontre des pharmaciens au Palais du peuple est également, pour lui,  l’occasion de souligner des enjeux politiques, institutionnels, économiques, sociaux, culturels et éducatifs découlant de la position géopolitique et géostratégique de la RDC.
          Enfin, il a conclu en montrant que ça sera aussi le meilleur moyen pour les pharmaciens de lutter contre toutes les menaces sur la profession en particulier et sur le secteur pharmaceutique en général, notamment sur l’exercice illégal, la prolifération des pharmaciens, la vente illicite des médicaments, la circulation des médicaments de la contrefaçon et de la malfaçon. Il est à noter que les tradi-praticiens, ceux qui s’occupent de la pharmacopée traditionnelle sont également invités .
SAKAZ

LEAVE A REPLY

*