Les pays de l’AOC déterminés à moderniser leurs douanes

0
51

La 16ème Conférence des directeurs généraux des douanes de l’Afrique occidentale et centrale a ouvert ses travaux, hier jeudi 10 mars au Grand Hôtel Kinshasa.
C’est le Vice-premier ministre et ministre des Postes, Téléphones et Télécommunications Simon Bulupiy qui a présidé la cérémonie d’ouverture au nom du gouvernement.
Quatre discours ont marqué cette séance d’ouverture solennelle des travaux de la 16ème Conférence des directeurs généraux des douanes de l’AOC (Afrique de l’Ouest et du Centre). En l’occurrence le mot de bienvenue du Directeur général des douanes du pays hôte (RDC), l’allocution du vice-président de la région de l’AOC, l’intervention du Secrétaire général de l’Organisation mondiale des douanes, ainsi que le discours d’ouverture officielle des travaux du Vice-premier ministre du gouvernement congolais.

 

Rugwiza pour l’évaluation des 15ème et 16ème Conférences

« Mon vœu le plus ardent est qu’au terme de nos travaux, nous fassions le constat selon lequel la mise en œuvre des recommandations des 14ème et 15ème conférences des directeurs généraux a pu avoir un impact palpable sur les performances de nos administrations respectives ». Le Directeur général de la douane congolaise a émis ce souhait dans son mot de circonstance au cours duquel il a mis l’accent sur la nécessité d’améliorer la qualité du travail à l’intérieur des administrations douanières des pays membres.
 Pour ce faire, Deo Rugwiza pense que cette amélioration passe par le développement stratégique des ressources humaines de qualité à travers le renforcement des connaissances et des compétences techniques.
 Enfin, le numéro un des douanes congolaises plaide pour la mise en œuvre d’une planification budgétaire au niveau de la région de l’Afrique occidentale et centrale en vue de mobiliser les moyens financiers sans lesquels les objectifs qu’ils se seront fixés risqueraient de ne pas être atteints. Le vice-président de la région de l’AOC a, dans son intervention, souligné l’importance des services des douanes dans le commerce et échanges commerciaux, la nécessité de renforcer les capacités des douaniers afin de leur permettre de faire face aux défis qui les attendent. Avant de déclarer que financer les douanes n’est pas un gaspillage, mais un investissement intéressant.
 Pour cela, il a lancé l’appel en direction des Etats membres et des partenaires pour appuyer les administrations douanières. Parce que ces dernières ne peuvent tout faire d’elles-mêmes.
Pour sa part, le Secrétaire général de l’Organisation mondiale des douanes a d’abord commencé par définir l’objectif de la réunion qui vise à développer une stratégie globale douanière et consolider la coopération régionale en matière de douane.
Soulignant l’importance de la douane, il  a salué le rôle que celle-ci joue dans la lutte contre la contrefaçon.
 Pour clore son propos, le Secrétaire général de l’OMD a plaidé pour une collaboration franche entre les administrations douanières et les autres services opérant aux frontières des pays.
 Pour le vice-premier ministre ouvrant officiellement les travaux, l’organisation de cette conférence témoigne de l’intérêt qu’il y a pour la modernisation de la douane.
En outre, a indiqué Simon Bulupiy, la tenue de ces assises cadre avec l’amélioration du climat des affaires en République démocratique du Congo dont des lois y afférentes ont été votées et promulguées. Il a aussi dit sa joie pour l’informatisation des procédures douanières dans son pays, et espère que la conférence de Kinshasa sortira des recommandations à même de permettre aux Etats membres la facilité du commerce et des échanges commerciaux.
 Enfin, le représentant du chef du gouvernement Muzito souhaite voir les directeurs généraux des douanes de l’AOC mettre en place des mécanismes efficaces pour lutter contre la fraude douanière avant de leur recommander de s’engager fermement en vue d’accélérer la réforme de leurs douanes respectives.
Ci-dessous le discours du Directeur général des douanes congolaises :           Dom

LEAVE A REPLY

*