Les partenaires se mobilisent pour la culture congolaise

0
38

Dans le cadre du Cinquantenaire et sous le haut patronage du ministère de la Culture et des Arts, le Centre Wallonie-Bruxelles a organisé hier mercredi 05 mai 2010 une matinée sur la promotion de la culture du livre et des arts en République Démocratique du Congo. Sous la modération de Brelle, Directeur du Centre Wallonie-Bruxelles, elle a été rehaussée de la présence de l’ambassadeur d’Espagne dans notre pays, Felix Gostales Artieda.

Prenant la parole à cette occasion, Kathryn Brahy, Déléguée à la Wallonie-Bruxelles, a insisté sur l’élaboration d’une politique du livre et d’une loi relative aux taxes touchant les livres importés et toutes les matières qui entrent dans la réalisation du livre. Selon elle, l’élimination des contraintes douanières, fiscales et autres permettraient un accès plus facile des Congolais au livre.

L’ambassadeur d’Espagne, après avoir loué la richesse culturelle congolaise, a exhorté le public congolais à prendre une part active au festival du film européen, lequel aura lieu du 11 au 15 mai 2010 dans quatre grandes villes du pays, à savoir Kinshasa, Matadi, Kisangani et Lubumbashi. Selon le diplomate espagnol, les éditions antérieures se limitaient à la seule capitale. S’agissant spécialement de Kinshasa, les sites retenus sont les centres culturels de Kintambo, de Bandal et de Kimbanseke.

Quant au conseiller du ministre de la Culture et Arts de la province de l’Equateur, Vincent Malembe, en séjour à Kinshasa dans le cadre des préparatifs de la Caravane du Cinquantenaire, il a déploré l’abandon total de sa province dans le domaine culturel. Il en a appelé aux bonnes volontés pour financer la construction des infrastructures culturelles à l’Equateur et la promotion des jeunes talents.

Après un intermède ayant permis à l’orchestre de chambre de l’Ina d’exécuter une œuvre de Tabu Ley, le directeur du Festival Cœur d’Afrique, Fabrice Masuka, est intervenu pour souligner que cette structure, qui opère en partenariat avec le Centre Wallonie-Bruxelles,  contribue à l’éclosion des talents en herbe. Cette activité culturelle est prévue du 16 au 23 mai à Kinshasa.

Reportage de Chancelvie Bakebe (stg/Unikin),

Makumu Gracia, Kita Sifa et Augustine Matobo (stg/ Université Catholique du Congo)

LEAVE A REPLY

*