Les musicologues des deux Congo célèbrent la chanson

0
43

L’Institut national des arts(INA), en collaboration avec l’agence Prodiscom 2009 a donné le go des activités culturelles commémorant la fête internationale de la musique le vendredi 21 juin 2013 en la salle de conférences de cette école d’art. Et ce en présence de plusieurs personnalités notamment  le ministre de la Jeunesse, Sports, Cultures et Arts, Baudouin BANZA  MUKALAYI  SUNGU, le Directeur-général de l’Institut national des Arts, YOKA  LYE Mudaba.

 A cette occasion, les organisateurs de cette manifestation ont procédé à la présentation d’un ouvrage intitulé «Rétro histoire et mémoire sur les thématiques des chansons phare congolaises», une œuvre du musicologue FILA  MFUMU, originaire du Congo/Brazzaville. Ce dernier a réuni, à travers cette œuvre, une brochette des musicologues de deux rives du majestueux fleuve Congo afin de décortiquer les chansons les plus emblématiques de l’histoire de la musique des deux Congo. Dans le lot des auteurs, on retrouve Manda Tchebwa, Jeannot Ne Nzau Diop, etc.

Cette cérémonie commémorative  était caractérisée par une ambiance non seulement festive, rythmée, mais aussi de réflexion sur la richesse des textes qui nourrissent les œuvres des musiciens congolais.

            Président de la cérémonie, Baudouin Banza n’a pas caché sa satisfaction concernant cette  célébration. Il s’est réjoui de visiter l’INA pour la toute première fois. Et de signaler  qu’il était fier d’accompagner la présentation de cette revue, oeuvre des musicologues et spécialistes  du Congo-Brazza et du Congo-Kinshasa.

            A son tour, le directeur-général de l’Institut national des Arts, professeur YOKA LYE MUDABA, a rappelé que cette fête a été placée sous le signe de la cohésion et de la solidarité. Cela a été attesté par la présence des frères et soeurs de l’autre rive du fleuve  Congo. D’où, il a estimé que c’était un beau moment et une belle occasion parce qu’une revue spéciale a été produite sur les thématiques  des chansons phare des années  1940 – 1960.

            Ouvrage baptisé par le professeur YOKA LYE MUDABA, ce dernier a indiqué qu’il se veut un lieu de rencontres dans l’histoire du temps et gravé dans la mémoire des générations futures afin de consolider aussi longtemps que possibles les liens combien historiques et amicaux qui unissent les deux capitales les plus rapprochées du monde.

            Célébrée le 21 juin de chaque année, la fête internationale de la musique a pour objectif principal d’honorer l’art musical, le présenter et finalement créer un métissage culturel mondial.

Melba  Muzola 

LEAVE A REPLY

*