Les investissements vivement attendus

0
20

 Démarré le 13 septembre 2010 dans la salle de conférence des Affaires étrangères, l’atelier de vulgarisation du cadre de revitalisation des Groupes thématiques s’est achevé hier mardi, 14 septembre 2010. Les participants  ont recommandé la prise en charge des investissements des Groupes thématiques (GTs) par le gouvernement, l’amélioration de la communication au sein de GTs, la concrétisation et la prise en compte de la participation de la société civile dans les travaux de des Groupes Thématiques.

            En ouvrant les travaux le lundi, le ministre du Plan Olivier Kamitatu a dégagé l’importance des GTs qui, a-t-il dit, constituaient un cadre de dialogue ainsi que d’échanges en vue de trouver et de proposer des pistes de solutions pour parvenir à un développement concerté et durable pour la Rd Congo.

            Il a rappelé que les 15 groupes thématiques ont été mis en place après une réunion du Groupe consultatif en novembre 2007 à Paris. Pour le ministre, les résultats obtenus par les Groupes thématiques depuis leur mise en place sont globalement peu satisfaisants. « Ces groupes présentent des visages disparates et opèrent à des vitesses différentes en fonction du leadership de tel ou tel ministère et de l’existence ou non de partenaires actifs et impliqués ainsi que d’un minimum d’appui à leur fonctionnement, » a dit le ministre.

            C’est pourquoi il a remercié le PNUD pour son appui aux Groupes thématiques. « Le PNUD est devenu aujourd’hui l’un des partenaires qui veulent s’intégrer dans ces groupes. La collaboration du PNUD est une grande joie pour le ministre du Plan, » a déclaré Olivier Kamitatu.

            Dans leurs interventions, les participants ont déclaré que les GTs devaient avoir des moyens efficaces pour leur fonctionnement. C’est le sérieux problème qui secoue les GTs. Espérons que les recommandations prises seront neutralisées. 

Amina Chomba  (CP)

 

 

LEAVE A REPLY

*