Les «Intrigants» brillants dans « La Guerre ou l’Amour ? »

0
34

Normal 0 21 false false false MicrosoftInternetExplorer4 /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name: »Tableau Normal »; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent: » »; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family: »Times New Roman »; mso-ansi-language:#0400; mso-fareast-language:#0400; mso-bidi-language:#0400;} La Compagnie du Théâtre des Intrigants a présenté aux férus du théâtre classique sa pièce théâtrale intitulée « La Guerre ou l’Amour ? » à « la Salle Mongita » le jeudi 15 décembre dernier dans la salle Mongita, commune de Kinshasa. Cette pièce a été adaptée à partir du texte « Lysistrata » de Aristophane » (445-380 av. J.C.).

La « Guerre ou l’Amour ?» retrace l’histoire des femmes de toutes les contrées, fatiguées des guerres interminables qui déchirent le pays à cause du refus des hommes de s’inscrire à l’école de la paix. Profitant de cette occasion, elles réclament leurs droits à participer à la gestion politique et économique du pays. Nonobstant les tergiversations et le refus d’écouter les femmes, les hommes finissent par capturer car ne pouvant supporter l’abstinence sexuelle que leur imposent leurs compagnes. Enfin, la paix est signée.
Il faut dire que cette planche a tenu en haleine toutes les personnes qui ont effectué leur déplacement vers « la Salle Mongita ».  Le public a salué le professionnalisme des six comédiens qui ont joué  ladite pièce. Il s’agit de Fyfy Kapalay Mukar, Nadine Kimbolo Kindembe, Blaise Nzokweno Kindembe, Bavon Diana Landa, Edgar Kulumbi Nsin Mbwelia et de Bona M’Fete Kabamba. Et la mise en scène était assurée par Michel Faure avec une adaptation de Michel et Kulumbi Nsin Mbweila.  Bien qu’écrite quatre siècles avant J.C., « Lysistrata », garde toute son actualité.

Il suffit de se rappeler la grève du sexe des femmes kenyannes du mois de mai 2009 pour comprendre à quel point Aristophane était un visionnaire vu l’efficacité de la méthode de lutte qu’il suggérait.
Il sied de rappeler que la « Compagnie Théâtre des Intrigants » a été créée en 1982 par Kulumbi Nsim Mbelia, Mitendo Mwadi Yinda et feu Katanga Mupey, trois comédiens diplômés en art dramatique de l’Institut National des Arts (INA) de Kinshasa.
C’est une troupe indépendante qui se fixe comme objectif, le divertissement et la réflexion. Elle est la première troupe théâtrale, en dehors du Théâtre Nationale Congolais, à se professionnaliser.
Au regard de la situation socio-économique et politique que traverse la République Démocratique du Congo, la « Compagnie Théâtre des Intrigants » a décidé depuis sa création, de pratiquer un théâtre utile, ancré dans la réalité quotidienne de la société congolaise.
Sans négliger ni la qualité, ni la rigueur artistique, elle veut être la porte-parole de la masse, la voix des sans voix. A travers ses spectacles, elle s’attaque aux vices de la société avec humour et dérision.
Elle compte à son actif plusieurs créations au nombre desquelles, « La Couronne de Fer Blanc » (2001à, « Pique-nique sens unique » (2002à, « Lettres du trottoir » (2002), « Drames Brefs » (2004), « La Dérive » (2005), « L’étranger de Mbanza velela » et « Tarquija » (2007), « La Géant » (2006), etc.
Serge Mavungu

LEAVE A REPLY

*