Les habitants de Bipemba soulagés par la CTB et la Croix Rouge

0
52

Les habitants du quartier Luzumu, commune de Bipemba ; ville de Mbuji- Mayi ont des raisons de se frotter les mains. Récemment encore en butte au problème d’approvisionnement en eau potable comme la quasi-totalité des mbuji- mayiens, ils sont heureux d’avoir des bornes fontaines à leur portée. En partenariat avec la Coopération Technique Belge, la Croix Rouge du Kasai Oriental a installé 31 bornes fontaines à Bipemba.  Une cinquantaine d’avenues réparties en trois blocs sont bénéficiaires depuis deux ans de  cette eau.  Pour  remplir un bidon de 20 litres, il faut payer 50 francs. Et pour le bassin, on débourse 100 francs.  Les techniciens qui ont aménagé ces bornes fontaines ont placé des compteurs qui permettent aux agents de la CTB de suivre de près la quantité d’eau consommée.

Entre-temps, les habitants de Luzumu ont été gratifiés  des latrines publiques familiales. Et cela dans le cadre du programme « Villages assainis » conçus par les volontaires du Kasai Oriental et un des leurs partenaires. Des sachets usagés ayant jadis servi pour la perfusion  ou encore des bouteilles d’eau sont placés juste à côté de ces latrines. Ce système simple  de lavage d’eau fait également le bonheur des habitants du quartier Luzumu.

Etant un quartier riverain , c’est-à-dire placé non loin de la rivière Lubilanji, Luzumu est le coin de prédilection des moustiques.  Et comme les gens déféquaient un peu partout, il se posait de sérieux problèmes pendant la saison pluvieuse. La rivière Lubilanji charriait les matières fécales.

 

Avant d’être soulagés par leurs bienfaiteurs, les bénéficiaires ont été sensibilisés par les volontaires en matière d’assainissement et d’hygiène publique.  Désormais, des travaux d’intérêt communautaire, appelés « Salongo » se font chaque samedi. Des personnes ayant suivi ces « séminaires »  et associées à l’exécution du programme « Villages assainis » veillent à la propreté des parcelles. Le Phare et d’autres confrères en séjour à Mbuji- Mayi  sont descendus sur la rue Ndekenia voir de près la borne fontaine installée sur cette avenue.
«  Les problèmes des maladies hydriques ne se posent plus avec acuité. », a indiqué Benoît Mbiya, coordonnateur principal du Bloc A et chargé des problèmes d’assainissement dans le périmètre cité ci-haut aux  chevaliers de la plume le mardi 3 mai 2011.

Jean- Pierre Nkutu (Envoyé spécial)

LEAVE A REPLY

*