Les Francofolies : La Fouine, Soprano, Lafontaine, Fabregas, Wemba, Fally, etc. à l’affiche

0
130

Au milieu d’un parterre des partenaires et des sponsors, Jean Steffens, promoteur des Francofolies de Kinshasa, a dévoilé, hier mercredi 5 août 2015au salon Virunga de l’hôtel Memling, la programmation de ce festival reconnu internationalement qui se tiendra dans la capitale congolaise du 7 au 13 septembre prochain. « Loin de la psychose ebola qui avait entraîné le report de la première édition, les Francofolies reviennent avec une nouvelle formule, plus déterminées que jamais à rythmer le cœur de la capitale africaine de la musique… » a-t-il appuyé devant la presse.

Cette édition incarnant une vision résolument positive et volontariste de l’Afrique noire, a-t-il indiqué, sera décentralisée sur plusieurs sites. Il s’agit notamment du théâtre de Verdure à Ngaliema, le Centre Wallonie Bruxelles(CWB) à Gombe, l’hôtel Invest de la cité de la Voix du Peuple à Lingwala et le Centre culturel Meko à Kinsuka.

Ces activités qui commenceront le lundi 7 septembre 2015, donneront aux Kinois l’occasion de découvrir l’étendu du talent de Philippe Lafontaine, un des grands musiciens belges. Au CWB, ce dernier va se produire le même jour que deux autres talentueux artistes congolais, Djonimbo et Jean Goubald. Sur le même site, d’autres groupes comme N’Kento Bakaji, TBC et Noa Moon se produiront le mardi 8 septembre, tandis que Shak Shakito, Daan et La Sansa du percussionniste Eddy Mboyo fouleront les planches lendemain, mercredi 9 septembre.

Portées par des valeurs progressistes et universalistes, les Francofolies de Kinshasa ont reservé deux journées aux enfants, les mardi 8 et mercredi 9 septembre 2015 au théatre de Verdure où vont jouer les Congolais Vanille chocolat, Kafé Dodo et Lexxus Légal. Toujours sur le même site, Nketo Bakaji, Fabregas, Ferre Gola et JB Mpiana vont brandir haut le drapeau congolais au cours d’une soirée dénommée « CongoFolies », le jeudi 10 septembre 2015. Celle-ci sera succédée, le vendredi 11 septembre, par une soirée Hip Hop à laquelle vont participer des célébres rappeurs tels que La Fouine, Lexxus Légal, Bebson de la Rue et Pitcho, un natif de Bruxelles. Quant au dernier jour à Mon-Ngaliema, enfin, le public va savourer les œuvres d’anthologie de Jupiter & The Okwee international, Papa Wemba, Fally Ipupa, Soprano et Lina Lauwa.

 A l’hotel Invest, les organisateurs ont choisi d’offrir les meilleurs aux jeunes de Lingwala, en programmant des groupes spécialisés comme Beta Mbonda, Afro Jazz Band et Jafrozz de Paul Leperc, le mercredi 9 septembre.

Quant au site de Kinsuka, le Centre culturel Meko, va accueillir la Fanfare Masolo et la chorale de la Bonne semence(le vendredi 11 septembre), Sina et Ya Kadji(le samedi 12) puis enfin, Mobutu (humour) et Nketo Bakaji le dimanche 13 septembre.

Pourquoi le choix de Kinshasa ? 

A cette question, les promoteurs du festival ont répondu qu’au-delà des attaches personnelles et affectives avec la cité kinoise, cette ville s’est rapidement imposée comme le premier choix pour l’organisation des premières Francofolies africaines. « Après des repérages préliminaires au Maroc et au Sénégal, la capitale congolaise a finalement pris le dessus, forte de de son statut de ‘capitale de la musique en Afrique’ et de son imparable sens de la fête ! », a conclu Jean Steffens.

Tshieke Bukasa