Les feuilletons de PMC  désormais à l’Est de la RDC

0
111

« Pambazuko » ou l’aube  pour un nouveau départ en français : c’est le troisième feuilleton en swahili  que Population Media Center  a lancé,  hier mercredi 24 février 2016 à son siège situé sur l’avenue Mbanza-Ngungu au quartier Binza/Village,  dans la commune de Ngaliema  à travers la conférence de presse animée par son représentant résident, Gabin Mabanzila Kifukiau.

Ce feuilleton produit selon la méthode Sabido comme les deux autres « Vivra Verra et Elembo », a indiqué Gabin Mabanzila, promeut la stratégie de l’éducation à travers le divertissement par les médias au bénéfice de la population visée. Ainsi, Pambazuko  arrive exactement  une année après la mise en onde  d « Elembo » et  sera désormais diffusé par 14 radios  communautaires pour tous les locuteurs du swahili   vivant  dans la partie orientale de la République démocratique du Congo ( Radio Kazoe à Kalemie, radio communautaire Libre à Kolwezi, Radio communautaire du Katanga à Lubumbashi, Radio soleil à Butembo, Radio Maniema Liberté à Kindu, radio Sauti ya Mkaaji à Kasongo au Maniema, radio Mutaani à Goma, radio Muungano à Beni, Radio communaitaire Ushirika à Rutshuru, radio soleil FM à Butembo, radio Télé Candip à Bunia, radio communautaire la Colombe à Mahagi, la radio ISDR à Bukavu, radio Mutanga à Shabunda et la radio Messager du peuple à Uvira) .  Une partie post conflit dévasté par de nombreux cas de  viols dont sont victimes de milliers de femmes et  jeunes filles  où le tissu social a été sérieusement entamé  et laisser beaucoup de séquelles dans le vécu de la population.

De manière générale et contrairement à ce qui se fait habituellement en RDC, les feuilletons produits par PMC ont la particularité de fournir le long de la diffusion de 156 épisodes  aux auditeurs concernés des informations  pour les amener à changer de comportements afin  d’acquérir de nouvelles habitudes saines en s’identifiant au personnage transitoire qui incarne ce changement.

Les  résultats attendus par PMC à la fin de la diffusion de ce feuilleton sont entre autres  que les populations  exposées acquièrent de nouvelles connaissances, adoptent   de nouvelles attitudes positives en relation avec les points abordés dans les intrigues, etc.

Quant aux intrigues proprement dits, Mathy Babaka sa réalisatrice a renseigné devant la presse  que Pambazuko se déroule à Ruze, un  pays imaginaire fait  des lacs, forêts, savanes et brousses  en abordant les thèmes ci-après : Santé de la reproduction,  viols post conflits, éducation de la jeunesse et la santé de l’enfant et vaccination.

Répondant à une question de la presse pour savoir si Pambazuko n’était pas la copie conforme desdeux autres feuilletons,  très formelle, la réalisatrice et le Représentant résident ont de concert fait savoir que,  bien qu’abordant les mêmes thématiques, chaque feuilleton est une œuvre unique qui dans la conception  est généralement précédé par une étude formative du terrain qui permet d’établir les valeurs pour établir une courbe dramatique afin d’écrire les différents récits. S’agissant de Pambazuko, il est intimement lié à la langue et à la culture de l’espace swahiliphone.

            Il faut enfin signaler  que,  le Représentant pays de PMC a profité de cette manifestation pour  lancer  un appel aux bailleurs de fonds afin de trouver des fonds additionnels pour financer  les deux feuilletons radiophoniques en souffrance en Kikongo et en Tshiluba.

VAN