Les femmes invitées à une participation effective aux élections

0
31

Avec l’appui de l’ambassade des Etats- Unis d’Amérique, le Comité droits de l’homme et développement (CODHOD) a organisé le vendredi 15 juillet 2011 au secrétariat général de l’Eglise du Christ au Congo, un atelier de sensibilisation sur le thème : « la participation démocratique des femmes aux élections 2011- 2013 ». L’atelier était ouvert aux femmes de toutes les sensibilités politiques.Parlant au nom du représentant de l’ambassade des Etats- Unis empêché, Henri Christin Longendja, directeur exécutif de Codhod, a déclaré que l’ambassade américaine tenait à montrer son appui au processus électoral, surtout par la sensibilisation.

L’objectif global de cet atelier était d’arriver à obtenir une participation démocratique des femmes aux élections de 2011- 2013. Comme objectifs spécifiques, l’atelier visait à pousser les femmes politiques à voter pour le changement et le développement du Congo, arriver à respecter la parité par rapport à l’élaboration des listes des candidats au niveau des partis politiques, conscientiser les femmes politiques à créer leurs propres partis politiques, les amener à une participation qualitative et quantitative aux prochaines élections.

Florence Baere Mobgekuma, directrice financière et administrative, a rappelé aux participantes que les femmes constituent un électorat majoritaire, mais moins représentées dans les postes des décisions. Elle a rappelé aux femmes que la parité est consacrée par la Constitution mais la nouvelle loi électorale votée par le parlement et publiée par le chef de l’Etat ne tient pas compte de cette problématique.

Que les femmes n’attendent pas un cadeau de la part des hommes en ce qui concerne la parité, elles doivent se battre pour arriver à cette fin, a dit le directeur exécutif de CODHOD.

Le professeur Philippe Biyoya a ensuite tenté de dégager à l’intention des femmes politiques l’importance des femmes dans la vie politique à travers des exemples. Il leur a dit que ce sont les femmes de l’ANC qui ont donné leurs voix à Zuma pour diriger ce parti sud-africain alors que Thabo Mbeki avait nommé beaucoup de femmes dans son gouvernement. Les femmes ont un grand rôle à jouer dans leurs partis politiques comme dans un Etat. Il a donné l’exemple de Jeanne d’Arc qui a été brûlée vive par les Anglais parce qu’elle a voulu mettre fin à la domination de son pays.
« Les femmes ont un défi à relever, celui de défendre les intérêts de ce pays et de changer la donne de ces élections en adoptant une stratégie visant à combattre toute tentative de tricherie, » a dit le professeur. 

Comme résultats, CODHOD attend une  participation effective et vérifiable des femmes aux élections 2011- 2013 en qualité et en quantité ; que les femmes fassent de la politique leur affaire ; qu’elles dirigent des partis politiques ; les conscientiser à créer leurs partis politiques.

Jean- René Bompolonga

LEAVE A REPLY

*