Les faux cils font des émules

0
65

En dépit des mises en garde des médecins au sujet des faux cils, ceux-ci continuent de faire des émules à Kinshasa, chez les jeunes filles comme chez les grandes dames. En effet, pour se rendre belles, filles et mamans recourent aux cils artificiels qu’elles font superposer sur les naturels, surtout pour épater leur entourage à l’occasion des manifestations mondaines. En fait, il s’agit de fibres synthétiques dont certaines sont fabriquées localement.

Ces faux cils sont quelquefois posés par des esthéticiennes ou des professionnelles de la coiffure. Mais, en règle générale, le travail est fait par des autodidactes ayant appris cet art sur le tas. Il leur suffit de disposer de la colle, des pincettes, des aiguilles, des plaquettes de cils et connaître la technique de poser pour satisfaire leurs clientes.

Mais si les matériaux et les faux cils ne sont pas de bonne qualité, les reines de beauté courent le risque d’infections épidermiques, voire des paupières et des yeux. Pour l’entretien de faux cils, on dénombre plusieurs produits tels que le mascara, la poudre, la lotion démaquillante. L’objectif visé est de permettre à ces cils artificiels de tenir au moins un mois.

            Laurette Kasota (stg/ Ifasic)

LEAVE A REPLY

*