Les éducateurs sociaux en campagne auprès de la police

0
28

Les éducateurs sociaux, membres du Réseau des Educateurs des Enfants et Jeunes de la Rue « Reejer » accompagnés des fonctionnaires communaux en charge de la jeunesse viennent de sensibiliser les forces de l’ordre  sur la loi portant protection de l’enfant. Le programme concocté par la coordination du Reejer et ses « sociétaires » prévoyait des descentes dans les commissariats, sous commissariat et postes de police de la capitale.

Ces activités se sont déroulées dès le week end passé et ont pris fin en début de cette semaine. Elles entrent dans le cadre de la commémoration de la journée de l’enfant africain. La restitution des descentes effectuées sur terrain a eu lieu le mardi 15 juin 2010 au siège du Reejer , avenue de l’Enseignement, commune de Kasa-Vubu.

On retiendra de cette longue séance de restitution que les policiers « visités » brûlent d’envie d’être suffisamment éclairés sur la loi portant protection de l’enfant.  Une frange d’entre eux ont été sensibilisés sur cette loi par quelques ong locales et internationales.

Néanmoins, seuls les opj sont pour la plupart bien outillés en la matière. Les agents de police judiciaire, souvent commis à l’arrestation des présumés fautifs, ignorent les nouvelles dispositions juridiques sur la jeunesse.

L’insuffisance des supports , à savoir les exemplaires  de cette loi, le peu de temps mis pour sensibiliser les policiers, les distances parfois longues séparant les différents sous commissariat… sont les principales difficultés auxquelles ils ont eu à faire face.

Policiers et commandants ont manifesté le soucis de suivre des formations bien élaborées pour en savoir un peu plus sur les droits de l’enfant. D’autres policiers ont déploré l’absence des maisons de placement pour s’occuper des mineurs en situation difficile.

Les débats ont été menés par le chargé de renforcement des capacités au Reejer, Ambroise Bakajika. 

Jean- Pierre Nkutu

LEAVE A REPLY

*