Les écoles primaires Binza 3 et 4 réhabilitées par la Fondation Gertler

0
53

 La Fondation Gertler vient de réhabiliter les écoles
Primaires Binza 3 et 4, ainsi que l’Institut technique social et commercial (ITSC), du quartier Delvaux, dans la commune de Ngaliema. La remise officielle des nouvelles installations aux autorités scolaires bénéficiaires est intervenue le vendredi 11 février 2011. Au total : 12 salles de classe spacieuses entièrement retapées et équipées en bancs, avec une armoire pour les livres et autres objets classiques, pour une capacité de 1.362 élèves du niveau primaire et 450 élèves de celui du secondaire.

 En effet, ce complexe scolaire, d’après les témoignages de plusieurs habitants du quartier approchés par notre quotidien, se trouvait depuis plus de vingt ans dans un état de délabrement très avancé. Raison pour laquelle ils l’avaient baptisé « Ecole buaka nzoto », traduisez : «  Ecole de la racaille ». Ainsi donc, conscient de ce que représente la jeunesse pour le devenir d’une nation, la Fondation Gertler n’a pas hésité  de répondre favorablement à la demande de Mme Vicky Debeule de la Fondation « En classe », pour le financement  des travaux de réhabilitation de ce complexe scolaire abandonné à son triste sort.
 Quant à la cérémonie du vendredi 11 février 2011, elle a été marquée par quatre adresses prononcées respectivement par la directrice de l’Ecole primaire Binza 3, la présidente de la Fondation « En classe », ainsi que celles des MM. Pieter de Boutte et François Ndjeka, représentant tous de la Fondation Gentler.
  Prenant la première la parole, la directrice de l’EP Binza 3, Mme Pascaline Likuma Madinda, a remercié au nom de tous ses collègues, la synergie des fondations « En classe » et Gertler pour cette intervention combien salvatrice en faveur des enfants de la commune de Ngaliema et ses environs. Elle a promis d’en faire un usage judicieux pour l’intérêt supérieur de la jeunesse congolaise.

 Pour sa part, la présidente de la fondation « En classe », Mme Vicky Debeule, a témoigné toute sa gratitude à la Fondation Gertler pour avoir délié sa bourse pour la concrétisation de ce projet. Présentant sa fondation Mme Vicky Debeule a indiqué qu’ « En classe » a  été fondée par quelques dames expatriées de nationalité hollandaise dont les époux travaillent à Kinshasa, à la Bralima. Ces dames sont parties de l’idée
 que : « le cercle de pauvreté ne peut être rompu que par l’éducation ». Or, en RDC, l’éducation se trouve dans une situation très précaire. Ainsi donc, pour la fondation « En classe », la seule manière de développer le secteur éducatif est de commencer par améliorer les installations scolaires des écoles primaires. A ce jour, « En classe » a réhabilité 9 écoles primaires dans la ville de Kinshasa.
 De leur côté, les représentants de la Fondation Gertler, Pieter de Boutte et François Ndjeka, ont rappelé les actions de leur ONG dans les domaines social et de la santé. En effet, la fondation s’est fait remarquer, l’année dernière, comme la seule organisation privée à voler au secours des habitants du village Bukanga Nzadi, dans la province de Bandundu, dont les maisons ont été incendiées par leurs voisins. Elle leur avait apporté une assistance salutaire composée des tôles, des bâches, des habits et des vivres. Le 16 décembre 2010, la Fondation s’était illustrée par   la construction d’un atelier orthopédique en faveur des enfants vivant avec handicap des villages Bondeko Libanga de la ville de Kinshasa.
 Après le social et la santé, a fait observer M. François Ndjeka, la fondation a décidé de se pencher, cette année, sur le chantier « Education ». Pour ce faire, deux complexes scolaires ont été identifiés et retenus pour être réhabilités. Il s’agît des EP Binza 3 et 4 à Binza-Delvaux, dans la commune de Ngaliema, et de l’Ecole primaire  Mfumu Nkento du quartier Mokali, dans la commune de Kimbanseke.

Des gerbes des fleurs

 La réhabilitation du complexe scolaire abritant les Ecoles Primaires Binza 3 et 4 reste un événement pour les habitants de ce coin de la capitale. « Buaka nzoto » réhabilité !, j’ai tenu à faire le Saint Thomas et félicite toutes les fondations qui ont contribué à cette réfection », nous a déclaré un habitant du quartier. « Que Dieu bénisse les responsables de la Fondation Gertler. Maintenant, je vais inscrire mes enfants ici », s’est écriée une dame.

M. L.

LEAVE A REPLY

*