Les députés initiés à la formulation des politiques publiques et le lobbying parlementaire

0
82

En partenariat avec le Réseau des parlementaires pour les droits de l’homme (REPADHOC), l’Institut International Républicain (IRI)  a organisé le jeudi  4 juillet 2014 dans la salle des conférences de la paroisse Sacré Cœur sa 2ème session à l’intention de députés nationaux sur « la formulation des politiques publiques et le lobbying et la défense des causes».

Palais du peuple, le parlement à Kinshasa, 2007.Deux temps forts ont marqué ladite session de formation, d’abord les mots de circonstance de Zouzou Buzune, coordonnatrice de l’IRI/RDC et de l’honorable Emery Okundji, président de REPADHOC, ensuite les exposés de Norbert Yamba Yamba et du professeur Esambo, suivi de l’échange avec les participants.

Dans son allocution, la coordonnatrice de l’IRI, a inscrit cette session de formation dans le cadre de la mission de renforcer et d’appuyer la démocratie dans le monde par l’institut Républicain international (IRI), qui élabore le programme d’appui aux parlements, aux organisations de la société civile et aux partis politiques dans les différents pays.

Quant au  président du Réseau parlementaire pour les droits de l’homme, Emery Okundji,  il a émis le vœu de voir cette session de formation permettre aux parlementaires d’avoir quelques informations complémentaires à celles dont ils disposent en rapport avec leur développement personnel afin d’influencer leur travail de contrôle parlementaire et de légiférer.

A l’étape des exposés, Norbert Yamba Yamba  a démontré   le bien-fondé de la démocratie  participative pour le développement de la RDC  dans son intervention axée sur le lobbying et la défense des causes.

Il a fait remarquer que la gestion traditionnelle qui consiste à laisser la gouvernance du pays entre les mains des seuls animateurs des institutions publiques, a maintenu la RDC dans le paradoxe d’un pays scandaleusement  riche habité par une population extrêmement pauvre.

Pour  ce consultant en bonne gouvernance et décentralisation, la démocratie participative a permis au Brésil de s’installer en bonne place dans le classement mondial en termes de développement avant la Grande-Bretagne.

Yamba Yamba a appelé  les députés à être à l’écoute permanente de la population, afin de booster le décollage économique du pays  par la performance.

Pour concrétiser cette démocratie participative, les députés devraient travailler en synergie avec les lobbyistes d’autres couches de la société, en vue de lformuler   des propositions des  lois qui puissent répondre  aux attentes et aux aspirations de la population.

            Pour sa part, le professeur Jean-Louis Esambo a édifié les députés sur la formulation des politiques publiques. Esambo a conseillé aux députés d’avoir le courage de formuler des politiques publiques  en identifiant les vrais problèmes et en ayant une cible. Il a souligné que la réalisation de cette tâche exige du député de la détermination et de la promptitude.

ERIC WEMBA               

LEAVE A REPLY

*