Les défenseurs des Droits de l’Homme en danger de mort au Nord-Kivu

0
73

L’Association Africaine de défense des Droits de l’Homme, ASADHO en sigle, s’inquiète de la recrudescence des menaces de mort proférées par des hommes armés contre les défenseurs des Droits de l’Homme de la province du Nord Kivu, en République Démocratique du Congo.
En effet, depuis le lancement des attaques du’M23 contre les FARDC, la situation sécuritaire des défenseurs des Droits de l’Homme de la province du Nord-Kivu s’est de plus en plus détériorée. Ils ont reçu des menaces de mort par sms et leurs domiciles ont été attaqués par des hommes armés.

 En dates du 23 et 26 juillet 2012, entre 23H00 et 3H00 du matin, le domicile de Monsieur GUY BOYOMA, Vice Président de la Société Civile de ta Ville de Beni, sis avenue BIHESHE n°21, Commune de MULEKERA, quartier KALINDA, a été attaqué par des Hommes armés. lls ont tenté de casser la porte principale de sa maison, après avoir cassé le portail de la clôture. ll a eu la vie sauve grâce à l’intervention des éléments des FARDC appelés pour le secourir.
 En date du 6 août 2012, Monsieur Omar KAVOTA, Vice Président et Porte parole de la société civile du Nord Kivu, a reçu un sms2 en kiswahili qui lui disait que (Weye OMARI KAVOTA, usizanie uko nguvu ku liko NYAMWISI MUVING wa kabita yako ao KIDUBAI Chunga, Tu Ko Na Kufata. Attention !! Ta vie est en danger ! Mwenzako TOMA DAKE ambao wametika mambo yetu unamushinda nini i Wenye wiko nakupa mahabari, naweye munasiku kidogo. Tuko wengi Na mu kab1a zote utungoye ».
 Le 07 août 2012 dernier, vers 1H45 du matin, des hommes armés avaient attaqué son domicile sis au no75 rue MBUTSI dans la Commune de MIJLEKERA à Beni. Ils avaient cassé le portail de la clôture et ont accédé certaines pièces de sa maison.


 Les occupants de la maison ont eu la vie sauve grâce à l’intervention de la population.
 Au courant du mois de juillet 2012, Monsieur Omar KAVOTA a reçu plusieurs appels téléphoniques provenant du Colonel VIANNEY KAZARAMA, porte parole du M23, du Colonel Jacques TAHANGA NYORO, le porte Porte-parole du Groupe armé FOLK, allié au M23 en Territoire de BENI, du Colonel KAKULE qui serait Assistant du Général LAFONTAINE de May-May/PARECO. lls lui ont demandé d’arrêter toutes les dénonciations qu’il fait contre leurs mouvements respectifs sinon ils vont mettre fin à sa vie.
Aujourd’hui, Monsieur Omar MVOTA vit en clandestinité.
 Face à cette situation, I’ASADHO recommande:

• Au Gouvernement de la République Démocratique :
– D’assurer la sécurité des défenseurs des Droits qui sont menacés par les militaires du M23 et alliés ;

• Aux Ambassadeurs de !’union Européenne accrédités en R.D.Gongo:
– De contribuer à la sécurisation des défenseurs des Droits de l’Homme du Nord-Kivu conformément aux prescrits des Lignes Directrices de I’Union Européenne sur la protection des défenseurs des Droits de I’Homme.

• Au M23 et Alliés
– De cesser toute atteinte aux Droits de l’Homme à l’égard particulièrement des défenseurs des Droits de l’Homme et des populations civiles en général.

Fait à Kinshasa, le 13 août 2012
Asadho

LEAVE A REPLY

*