Les Congolais tenus de mieux vendre l’image de marque de leur pays

0
42

Ouvert le jeudi 24 septembre, le Forum national de l’Innovation de Kinshasa s’est clôturé le lendemain vendredi 25 du même mois, à Kempinski hôtel où les travaux se sont déroulés.

Trois moments forts ont marqué la cérémonie de clôture des travaux, à savoir : la lecture de la déclaration finale, le discours du Ministre de la Communication et Médias, et enfin le discours de clôture officielle des travaux par le vice-premier et ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale.

Après avoir rappelé la motivation ayant conduit le ministère de la Communication et des Médias à convoquer ce forum, base sur laquelle des réflexions ont été menées en marge des travaux, les participants ont formulé des recommandations en vue de conscientiser chaque Congolaise et chaque Congolais à s’engager pour que l’image de notre pays vendue négativement à ce jour, soit redorée par ses fils et filles. Un véritable appel au réveil de conscience patriotique.

Par ailleurs, les participants ont noté que l’image de la RDC négativement vendue à l’extérieur, relève du déficit de communication de la part des dirigeants.

Pour ce faire, ils recommandent au gouvernement de mettre en place une bonne politique en vue de l’approbation de la vision par la population et de renforcer les mentalités citoyennes. Notamment par la mise en place de Thinks Tanks et du comité de suivi du Forum.

Quant à la refondation politique, on recommande d’éviter la gouvernance politique et administrative d’exclusion et d’insécurité politique qui impacte négativement la marche de l’édification de la nation et de l’Etat ; d’accentuer les réformes institutionnelles qualitatives ; accélérer la décentralisation ; appliquer le principe de la retenue à la source de 40% ; etc.

Au chapitre des enjeux économiques, les participants plaident pour la requalification de la production locale par la diversification des activités économiques et agricoles de Bukanga Lonzo, l’obligation de la transformation de la production locale et la promotion de l’artisanat ; la poursuite de l’assainissement du climat des affaires par la mise en place d’une politique industrielle ambitieuse, la lutte contre la corruption et la mise en place du guichet unique pour le paiement des taxes et impôts ; etc.

Les participants recommandent également au gouvernement de définir une politique nationale de communication de la RDC en promouvant un partenariat pouvoirs publics – médias, afin de tenir des concertations nationales sur l’image de la RDC pour en définir les objectifs, les stratégies, les moyens et outils pour véhiculer cette image.

Dans son mot de clôture, le ministre Lambert Mende a dit toute sa satisfaction pour le travail abattu par des membres de l’intelligentsia congolaise, en seulement deux jours, pour parvenir à des recommandations pertinentes.

«Je voudrais inviter les intellectuels, universitaires, acteurs des médias, leaders d’opinions et membres de notre société civile en général à s’approprier ces résolutions, à faire circuler davantage ces idées nouvelles afin que les points de vue se croisent utilement pour renforcer cette image d’un pays de croissance et d’innovation en dépit des problèmes et des angoisses qui sont inhérents à toute société humaine ».

Le ministre s’est aussi engagé à militer pour que le partenariat pouvoirs publics – médias soit effectif en vue d’atteindre les objectifs arrêtés.

Clôturant les travaux au nom du Premier ministre qu’il représentait, le vice-premier ministre Willy Makiashi a invité chaque Congolais à s’occuper d’abord de sa propre image de marque, car cela impactera nécessairement en interne et à l’externe, et cela est susceptible d’entraîner un risque de réputation.

«Réarmons-nous donc moralement et spirituellement pour défendre notre marque.

Réapproprions-nous donc notre personnalité modale et notre identité pour espérer fonder notre devenir sur de nos vraies valeurs.

Réinventons notre présent pour être des partenaires compétitifs dans le concert des nations aspirant à l’émergence », a-t-il déclaré en guise d’exhortation de ses compatriotes.

Dom