Les autorités et les populations africaines appelées à une prise de conscience

0
30

C’est samedi dans l’après-midi que les lampions se sont éteints à la fois sur le Séminaire international d’enseignement sur l’hypertension en Afrique et le 4ème congrès panafricain d’hypertension.

Au nom du ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire empêché, le professeur Kalengayi a pris la parole pour souhaiter bon retour aux participants venus d’Europe et d’Asie, ainsi qu’à ceux des pays africains et de provinces de la RDC, avant d’exprimer ses vœux de pleins succès à la prochaine rencontre du 5 ème congrès panafricain d’hypertension qui se tiendra l’année prochaine à Maputo, au Mozambique. 

Le ministre de l’ESU qui est médecin et professeur de pédiatrie, a-t-il dit, a suivi avec intérêt, jour après jour, session après session, le séminaire d’enseignement international d’hypertension et surtout, les discussions et les échanges entre les professeurs d’université, les hypertensiologues et leurs collègues venus de l’étranger. Discussions et échanges qui ont permis de rassembler les connaissances actuelles sur la maladie et d’évaluer le niveau de la recherche.

Il s’est félicité de voir que la RDC a accueilli les assises de cette grande rencontre scientifique organisée par la Ligue congolaise d’hypertension, l’IFHA, l’OMS et plusieurs sociétés savantes, pendant quatre jours et avec plus de 300 participants, 86 communications et séminaires d’éducation sur l’hypertension et les maladies infectieuses et de nombreux animateurs.

Au comble de la satisfaction, le professeur J.R. Mbuyamba, président du comité d’organisation de ce 4 ème congrès panafricain d’hypertension a remercié tous les sponsors qui ont œuvré pour que ces assises aient lieu et connaissent un retentissant succès. Il a loué particulièrement la participation de ses collègues professeurs de médecine venus de divers horizons et la directrice des services cardiovasculaires de l’OMS.

Après un rappel du tournoi quadrangulaire qui a démarré à Maputo avec le 1er séminaire international d’enseignement sur l’hypertension organisé par le Forum international pour la prévention et le contrôle de l’hypertension en Afrique et dont la finale vient de tenir ses assises à Kinshasa, le président de la Ligue congolaise d’hypertension a témoigné sa reconnaissance à toute la communauté scientifique congolaise pour avoir choisi la capitale pour abriter la rencontre de 2012.

Cette cérémonie de clôture s’est terminée par la remise des cadeaux et des awards aux conférenciers et au professeur Kalengayi pour leurs mérites et multiples actions dans le domaine médical.

J.R.T.

LEAVE A REPLY

*