Les « 5 outils pour la paix en famille »

0
130

Le mouvement chrétien d’obédience catholique les « Focolaris » (feu de l’amour, foyer… en italien) a commémoré, le dimanche 13 mars 2016 à l’Université Catholique du Congo (UCC) le 8ème anniversaire de la mort de Chiara Lubich, fondatrice de ladite asbl.

Fraternité universelle, engagement pour une paix véritable dans le monde… était le credo  de l’Italienne Chiara Lubich, qu’elle avait du reste légué aux Focolaris, disséminés  aujourd’hui dans les quatre coins du monde. Les structures qui militent pour la paix et l’unité des familles ont en plus de cette commémoration, initié une journée d’échanges sur le thème : « Les 5 outils pour la paix en famille ».

Etaient également présents à l’UCC les membrs de la communauté musulmane, protestante, des délégués de l’Unesco et des officiels congolais.

Tout a commencé par une messe concélébrée par les abbés Nzeza, Wingi, le Vicaire général de l’Archidiocèse de Pointe Noire. L’abbé Nzeza a rappelé à l’assistance que Chiara Lubich avait milité pour la paix et l’amour entre les hommes. Un autre serviteur de Dieu est revenu sur le Congrès national sur la famille (CNF), tenu à Kinshasa le mois dernier. C’est dans la foulée de ces assises qu’ont été initiés les échanges de l’UCC, du fait de l’ Année de la Miséricorde et de la Famille.

L’abbé Nzeza s’est appesanti sur l’histoire de la femme adultère de la Bible. La foule, en colère, a précisé cet abbé, partisane de la lapidation de cette pécheresse, l’avait amenée auprès de Jésus. Estimant avoir été piégé, Jésus avait demandé si parmi eux, il n’y avait personne qui ne se reprochait rien. Se sentant piégé à leur tour, chacun était rentré chez lui, furieux.

L’abbé Nzeza a tout au long de l’homélie expliqué que Dieu nous accorde un délai raisonnable pour nous permettre de nous amender. Par conséquent, il faut considérer ce temps de Carême comme une période de grâce que Dieu nous accorde pour aller de l’avant. Il a dit ensuite que cette grâce, ou mieux ce pardon, doit être vécue dans nos familles et en milieu professionnel.

La messe terminée, trois membres des Focolaris, dont le couple Arthur et Florence Ngoy, est monté sur le podium pour vanter les vertus de la paix, les caractéristiques des familles chrétiennes….

            « Le mal prend souvent le dessus sur le mal. Il nous faut une synergie pour faire triompher le bien. Soyons unis pour trouver des solutions à nos problèmes », a dit l’un des trois membres.

« C’est au niveau de la famille,  qu’on acquiert les vertus », a-t-elle ajouté.

William Mazaburu, président urbain de la jeunesse à l’Eglise du Christ au Congo, a interprété avec les choristes une chanson pour symboliser la paix et l’entente qui doit régner entre tous les croyants. Paraphrasant Martin Luther, il a fait savoir que quand la société s’écroule, l’Eglise est ce rempart qui tente de redresser les choses

            Le délégué de la COMICO, Moussa Chirala, a dans sa courte intervention, fait remarquer que c’est au niveau des familles que sont formés les futurs imams, évêques et dirigeants d’un pays.

            Le  représentant de l’Unesco en RDC, Abdourahmane Diallo, a fait savoir que l’Unesco et le mouvement des Focolaris ont vu le jour peu après la fin de  la seconde guerre mondiale. Il a loué le travail de longue haleine abattu par Chiara Lubich qui avait obtenu un prix de l’Unesco dans les années ‘90  et précisé que l’Unesco se doit d’encourager les Focolaris à aller toujours de l’avant, dans la mesure où elle milite pour la  promotion de la culture et l’éducation dans  le monde. Or, le travail  doit se faire en amont, au niveau des familles.  Il est normal, a-t-il indiqué, qu’on encourage les mères et épouses qui se donnent corps et âmes pour l’éducation de leurs enfants.

            Les explications sur les outils des familles modèles, associées aux témoignages des couples, ont constitué l’un des temps forts de cette journée dominicale.

-Le pacte de miséricorde : le pardon

– Communiquer les expériences vécues sur la parole de Dieu

– Correction fraternelle

– Après l’échec du dialogue, se faire accompagner de quelqu’un pour rebâtir la confiance au sein d’un couple sont 4 des 5 recettes censées solidifier les mariages, ont expliqué la demie dizaine des couples qui sont revenus sur les problèmes de fécondité, d’incompréhension et autres malentendus auxquels ils ont fait face pendant leurs  années de mariage.

            Ghislaine Kahambu, numéro un des Focolaris en RDC, a téléphoné aux autres adeptes de Chiara Lubich domiciliés dans d’autres coins du pays pour s’assurer qu’ils commémoraient aussi l’événement.

            C’est le lieu de signaler que Chiara Lubich est née en 1920 et est décédée le 14 mars 2008. Se terrant dans des abris souterrains pendant la seconde guerre mondiale, elle avait mis sur pied les Focolaris peu après la fin des hostilités et eu des occasions de parler de paix lors de grandes rencontres internationales.

Jean- Pierre Nkutu