LEMA : un missile venu d’ailleurs sauve V. Club : 2-2

0
77

_MG_7389Pour la finale aller de la Caf-Champion’s League, André Kimbuta n’a pas fait les choses à moitié. Ancien dirigeant de V.Club, il avait pris toutes les dispositions pour mettre son ancien club dans des conditions psychologiques et morales idéales.  Toute la ville était de vert-jaune et noir vêtue et pour couronner le tout, il a obtenu l’implication pleine entière du gouvernement dans le soutien au Club.

C’est donc une équipe moralement au point et techniquement bien préparée qui est montée sur la pelouse du stade Tata Raphaël hier après-midi. Le public, déjà en fête avant la rencontre, attendait le premier but sur les trois promis depuis une semaine lorsque, à la surprise générale, le défenseur Mubele sera surpris, sur corner, par une balle qui a frappé sa poitrine pour être déviée dans les buts de Lukong. Silence dans le stade.

Ce but réussi par les visiteurs de l’Entente de Sétif va assommer pendant un bon quart d’heure la formation congolaise qui ne va se réveiller que dans les dix dernières minutes pour porter le danger, par vagues successives, dans la surface algérienne.

         On s’acheminait vers la mi-temps lorsque une balle mal renvoyée par la défense de Sétif sera sanctionnée dans la surface de réparation pour faute de main. Dans les pâquerettes algériennes, Kadhaira est bien en place. Lema s’avance pour le compte de V.club et place à gauche. Kadhaira plonge du b on côté mais trop court pour écarter le danger. Le stade qui était plongé dans un sommeil désespérant se réveille bruyamment. Un but partout à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, les Dauphins Noirs se mettent à jouer un cran au-dessus de leurs adversaires. A chaque déboulé d’un attaquant, le public attend le deuxième but. Mais comme ce fut le cas en première mi-temps, c’est Sétif qui va de nouveau créer la surprise, avec beaucoup de manière cette fois. En trois touches, la balle est à l’orée de la surface véclubienne où Ziaya qui orchestre la contre-attaque algérienne fait une passe millimétrée à Djanit. Ce dernier efface un défenseur, balaie le gardien d’un léger crochet sur sa gauche avant d’envoyer calmement la balle dans des bois vides. Un pied désespéré tendu par l’arrière central qui courait après le vent n’a pu rien faire. Au tableau d’affichage, V.Club : 1, Entente de Sétif : 2. C’est la consternation dans le stade.

         Mais loin de les abattre, ce but réveille V.Club qui prend l’initiative du jeu et multiplie des incursions dans le camp de Sétif. La défense algérienne est bien structurée.  Très regroupée, elle répond présente face à chaque attaque, sauf à la 76me minute quand Lema, héritant d’une balle dans les 25b mètres, décide d’ignorer ses partenaires et déclenche un missile qui se loge dans la lucarne algérienne. Deux buts partout. Dans la tribune d’honneur où le Président de l’Assemblée Nationale, le Premier Ministre et les Gouverneurs de Kinshasa et du Kasaï Oriental trouvaient difficilement la possibilité de sourire, on pouvait enfin afficher la mine de la confiance. Véa était sur les bons rails. Il restait maintenant une douzaine de minutes pour marquer le troisième but, synonyme de victoire. Un but qui devrait permettre d’ attendre calmement le match retour dans une semaine en Algérie. Mais ce troisième but n’arrivera jamais. Les deux équipes se sont séparées finalement sur le score de parité de deux buts partout.

         Après cette première manche, tout va maintenant se jouer au match retour. C’est un challenge que les Dauphins Noirs connaissent bien puisqu’à un tour antérieur, ils ont été soumis au même stress et l’ont emporté de superbe manière sur le terrain de l’adversaire, causant au passage des dégâts collatéraux avec le limogeage de l’entraîneur. Prions pour que la loi des séries triomphe et que le week-end prochain, les Congolais soient enfin à la fête.               

LEAVE A REPLY

*