L’ECIDE indésirable à Goma !

0
80

Zemanta Related Posts ThumbnailChristian Badose, chargé de la Mobilisation sous le label de l’ECIDE (Engagement Citoyen pour le Développement) au Nord-Kivu, se trouve aux arrêts. Selon le député national Martin Fayulu, président de ce parti de l’Opposition, l’intéressé a été interpellé puis mis au frais par des éléments des services de renseignements de la Police communément appelés « P2 ». Le tort de ce cadre de l’ECIDE est d’avoir lancé, à la demande de la haute direction de son parti, la campagne dénommée « Carton jaune ». Il s’agit, a indiqué Fayulu, d’une opération visant la sensibilisation de la population, des FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) et de la Monusco à l’impératif d’unir leurs efforts en vue de la libération de tous les territoires encore sous contrôle de la rébellion du M23.

Au moment de son arrestation, Christian Badose était en possession de 2.500 cartons plastifiés de couleur jaune, que l’ECIDE venait de faire imprimer pour les besoins de cette campagne de haute portée patriotique.

Martin Fayulu a confié au « Phare » que Christian Badose, accusé d’incitation à la rébellion, devrait être déféré au Parquet de Goma ce vendredi 23 août 2013. Pour assurer sa défense, le parti a d’ores et déjà requis les services d’un panel d’avocats. En l’en croire, l’ECIDE se trouve dans le collimateur des services spéciaux de la police depuis plusieurs semaines. Il signale, entre actes policiers frisant le harcèlement, la saisie régulière des tableaux d’affichage de ce parti, aménagés devant son siège, dans le but de fournir à la « base » des informations dont elle a grandement besoin pour sa formation politique et citoyenne. Cette semaine, l’on en était à la saisie du troisième tableau.

A Kinshasa, la haute direction de l’ECIDE s’inquiète d’une situation qui a tout l’air de viser l’effacement de ce parti de la carte politique du Nord-Kivu. Qui a peur du discours et des actions patriotiques de Fayulu contre les guerres d’agression imposées aux compatriotes de cette partie de la République voici plusieurs décennies ? La question reste posée.

                                Kimp

LEAVE A REPLY

*