L’ECC tient sa 17ème Session du Synode National

0
187

Essentiellement élective, la 17ème Session du Nynode national de l’église du Christ au Congo(ECC) s’est ouverte le lundi 14 août 2017 au Lycée Mgr Shaumba, dans la commune de la Gombe. Il regroupe plus de 300 participants venus des différentes provinces de la République démocratique du Congo. Il intervient à la suite d’une série de restructuration opérée aux niveaux des différentes fédérations Protestantes après les Congrès Nationaux de la fédération des jeunes protestants, des femmes protestantes ainsi que celui du ministère des laïcs protestants. Ces assises se clôtureront ce 19 août 2017avec une
communication spéciale de l’Eglise du Christ au Congo.

Dans son allocution, l’Archevêque Président National, Marini Bodho a
rappelé que ces assises devraient s’ouvrir le dimanche 13 août dans la
cathédrale protestante selon les us et coutumes. Leur présence au
lycée Mgr Shaumba est historique par le fait que c’est là que sont
prises des décisions qui engagent l’Eglise dans ces activités. Il a
demandé à tous les membres de se conformer aux dispositions
financières établies afin de permettre la bonne tenue des travaux et
éviter l’exclusion. Si devant l’impossible nul n’est tenu, le cas sera
aussi examiné car, il faut aussi tenir compte de la loi de  l’esprit.
Pour sa part, le Révérend Ipuma a, dans sa lecture biblique et
prédication, précisé que le thème de ce Synode est «Bâtir l’Eglise
dans un monde en crise ». Dans un monde en crise la séduction est
souvent utilisée pour obtenir des postes. Raison pour laquelle il a
invité les participants à ne pas utiliser la formule de Simon le
Magicien pour obtenir des postes lors des élections qui sanctionneront
ces assises. Le vote doit se faire en esprit et en vérité. Toute
personne qui sera tentée d’aller à l’encontre de ce qui est recommandé
doit se souvenir de Judas Iscariote. Ce dernier, après avoir vendu
Jésus, s’était suicidé et n’avait utilisé la somme lui versée.
Par ailleurs, il faut rappeler que c’est depuis 2010 que s’était tenu
le dernier Synod. Il s’était soldé par l’élection de deux
vice-présidents nationaux ainsi que la réélection de l’Archevêque
Marini Bodho. C’est un grand défi que s’est lancé l’ECC avec la tenue
de Synod. C’est aussi une occasion d’évaluer l’Eglise et projeter les
perspectives d’avenir. Ne peut être élu, que celui qui rempli
certaines conditions. Etre un ancien dirigeant de l’Eglise, avoir
accompli au moins cinq ans d’expérience, être licencié en théologie et
avoir un bon témoignage.

Yves Kadima