Le territoire de Kole à feu et à sang

0
72

Un des six territoires que compte le district du Sankuru,  dans la province du Kasaï Oriental, Kole vit depuis mercredi 17 février 2010, une situation très confuse. L’on dénombre un décès (un policier), un blessé grave et plusieurs dizaines de cases incendiées, ainsi que des pillages.

Selon les échos parvenus à votre quotidien, les faits remontent au mercredi 17 février 2010. Quatre policiers étaient chargés d’aller arrêter un certain Mbale, au quartier Asanga mission. Ils le trouveront en train de prendre son repas en compagnie de son père. Celui-ci demandera alors aux policiers de lui permettre de terminer son repas, car il avait grandement faim. Très zélés, les hommes en uniforme lui enjoindront de tout laisser pour se mettre à leur disposition. Il s’en est alors suivi une bagarre rangée entre les deux parties.

Surpris par cette résistance farouche, l’un des policiers n’a trouvé mieux que de recourir à son arme. Sans  sommation, il tirera à bout portant sur Mbale qui tombera sur place, les deux jambes broyées. Pris de panique, les quatre policiers détaleront sans crier garde. Mais, l’un d’eux, celui-là même qui a tiré sur le jeune Mbale sera vite récupéré par les jeunes-gens du quartier avant que le papa de la victime ne l’exécute à coups de poignard. Après le forfait, les villageois, armés de flèches et bien d’autres armes de chasse, transporteront leur fils blessé à l’hôpital de Kole.

Alertés, quelques heures plus tard, de l’assassinat de leur collègue, les policiers effectueront une descente punitive au quartier Asanga mission. N’ayant trouvé personne, ils ont incendié des dizaines de cases. Delà, ils sont descendus à l’hôpital de Kole, où ils ont tenté en vain de récupérer  Mbale qui y est interné. Depuis lors, la population, par crainte de représailles, s’est réfugiée dans la brousse et la forêt, où elle est exposée aux intempéries et à la faim.

Le renfort d’une quarantaine de policiers venus du territoire de Lodja pour rétablir l’ordre et sécuriser la population aurait tourné court, ceux-ci ayant versé dans des pillages à partir du village de Banda. Une délégation des ressortissants de Kole a été reçue hier à la Primature.

 M.L.

LEAVE A REPLY

*