Le sénateur Pius Isoyongo conduit à sa dernière demeure

0
101

Toute la crème institutionnelle nationale (membres du Parlement, du gouvernement central et provincial, etc.) s’est retrouvée, hier jeudi 31 mars, au Palais du peuple, siège du Parlement congolais. Motif : rendre le dernier hommage au sénateur Pius Isoyongo Lofete, décédé inopinément le lundi 21 mars dernier à l’hôpital Marie Biamba Mutombo de Masina.

Emotion, sanglots, pleurs…c’est cette ambiance de tristesse qui a marqué la cérémonie d’hommage organisée en mémoire de celui qu’on ne reverra plus jamais dans la salle des conférences internationales pour rendre part aux séances plénières de la chambre haute du parlement.

Conformément aux us et coutumes parlementaires, les présidents des deux chambres, en l’occurrence Evariste Boshab et Léon Kengo, ont prononcé les oraisons funèbres de circonstance. D’autres discours et témoignages ont été faits en marge de la cérémonie, avant la levée du corps de l’illustre disparu pour la Cathédrale Notre Dame du Congo où la messe de recueillement devait être dite en mémoire du défunt.

La quasi-totalité des chefs de corps institutionnel qui étaient au Palais du peuple ont suivi la dépouille jusqu’à la Cathédrale pour prendre part à la messe, sauf, le chef du gouvernement appelé peut-être à d’autres charges de l’Etat.

 

Par contre, d’autres membres du gouvernement qui n’étaient pas au Palais du peuple ont pris part à la messe.
Après la messe, les enfants du défunt ont été invités à prendre la parole et prononcer leur mot de circonstance. Ils ont été suivis par Alain Atundu Liongo, l’un de ceux qui ont travaillé avec le défunt notamment dans la sécurité pendant la 2ème République.
Puis, c’était la levée du corps pour le cimetière. Pius Isoyongo Lofete repose désormais au cimetière de Benseke Futi.

Dom   

LEAVE A REPLY

*