Le Secrétariat général à la Culture et Arts rénové par Sesco

0
76

Longtemps sans bâtiment viable et digne de ce nom, le personnel du Secrétariat général du ministère des la Culture et Arts a retrouvé le sourire le 8 juillet courant. Date à laquelle Baudouin Banza Mukalay, ministre de la Jeunesse, Sports, Culture et Arts, s’est vu remettre les clés des bâtiments réhabilités par la Société d’études, des services et de construction (Sesco).  

Première à prendre la parole, Mme Fortunata Ciaparonne, la Directrice générale de la Sesco, a indiqué que c’est avec «une joie immense et un bonheur infini que sa société présente les nouveaux bâtiments du Secrétariat général de la Culture et Arts». Elle a précisé  que ces bâtiments ont été réhabilités selon «les normes en vigueur en République Démocratique du Congo».

Le travail consistait à réhabiliter l’ensemble du bâtiment qui était dans un état piteux. «A cet édifice, trois bureaux ont été ajoutés dans le souci de répondre aux exigences et besoins du Ministère et d’assurer aux fonctionnaires de ce Ministère des conditions de travail viable et moderne».

 

            Dans la foulée, la DG de la Sesco n’a pas manqué de remercier le ministre Banza Makalay pour avoir joint ses efforts à ceux de la société pour la réalisation de l’ouvrage.

            En dernier lieu, elle a salué la participation de l’autorité des régulations des marchés publics ainsi que la Commission  ad hoc pour le suivi et le contrôle de différentes étapes du travail.

Promesse tenue

            Prenant la parole à son tour, Musungayi Mukongo, parlant au nom de la délégation syndicale, a tenu à remercier, au nom de tous les agents, le ministre Banza Mukalay pour les efforts déployés pour améliorer les conditions de travail des cadres et agents. Pour lui, ce membre du gouvernement se distingue par de nombreuses réalisations et n’a ménagé aucun effort pour que ces bâtiments pimpant neufs revêtent leur plus belle robe.

            Musungayi Mukongo a également, au nom des agents, félicité l’entrepeneur pour avoir tenu  sa promesse. «Nous voudrons l’encourager dans ses œuvres de réhabilitation des édifices publics…« tout ceci s’inscrit dans le cadre de la révolution de la modernité prônée par le chef de l’Etat».

Huit mois des travaux

            Dernier à prendre la parole, Pierre Lutumba, Secrétaire général du ministère de la Culture et Arts, a rappelé que c’est le 16 octobre 2012 que le ministre Banza Mukalay avait posé la première pierre marquant le début de travaux de réhabilitation des bâtiments. «Aujourd’hui, nous assistons à la cérémonie de la réception effective des bâtiments réhabilités de notre Administration grâce aux efforts du Gouvernement  et surtout à l’implication personnelle du ministre de tutelle», a-t-il indiqué.

            Il a précisé que ces travaux ont été réalisés grâce à l’intervention du ministre Banza auprès des autorités gouvernementales concernées en vue du décaissement des fonds. Il a aussi rappelé que ces travaux ont été entièrement financés avec le budget du Gouvernement dans le cadre de la Révolution de la Modernité.

            Il est permis de croire qu’avec ce nouveau cadre de travail, les fonctionnaires du ministère de la Culture et des Arts vont se montrer plus performants dans l’accomplissement de leurs taches. Le souvenir des bâtiments en ruines appartient désormais au passé. Il était en effet difficile de faire rayonner un domaine aussi délicat que celui de la culture dans un site impropre à la réflexion et à l’examen approfondi des dossiers. Patron de ce ministère, Banza Mukalya est désormais en droit d’exiger plus de visibilité au Secrétariat Général à la Culture et aux Arts. Quant aux « amis de la culture », ils ne vont plus faire profil bas devant leurs compatriotes oeuvrant dans d’autres secteurs de la vie nationale.

 

Melba Mpolo

LEAVE A REPLY

*