Le salon de l’automobile s’ouvre le jeudi 5 juin au Stade des Martyrs

0
41

Le salon de l’automobile et de l’équipement, édition 2014, démarre le jeudi 5 juin 2014 au stade des Martyrs et va fermer ses portes quatre jours plus tard. Initié par une structure  en charge de la communication et des événements  dénommée Millenium, cette deuxième édition qui intervient une année après la première expérience,  va bénéficier du parrainage du gouverneur de la ville de Kinshasa.

            Ce salon censé s’adresser aux professionnels en la matière et au public , sera une nouvelle fois le rendez-vous des équipementiers, concessionnaires, banquiers et autres prestataires des services.  En somme, c’est un lieu où information, détente, animation et expériences vont se rencontrer et se compléter.

            33 entreprises vont prendre part à ce nouveau rendez-vous. Contrairement à l’édition précédente, Millenium compte prévoir cette fois-ci  un espace pour tester les véhicules pouvant être  achetés  lors de l’exposition de cette année   et  organiser des conférences tout au long de la tenue du second salon, a précisé Claudia Pita Gros, la directrice des opérations lors du face à face qu’elle a eu avec les médias hier mardi 27 mai 2014 dans le périmètre du port Sicotra à Gombe.

            Elle a précisé qu’au moins 20.000 personnes sont attendues au   célèbre temple kinois  du football  pendant ces quatre jours. Les adultes vont débourser  15 dollars pour les quatre jours de l’exposition et les enfants 10 dollars

 Les questions des journalistes ont porté sur la nécessité d’organiser le salon de l’automobile en RDC d’autant plus que ce secteur a été sérieusement touché par les pillages de triste mémoire. Ou si Millenium  va focaliser ses activités uniquement sur Kinshasa et le domaine de l’automobile ….

            Réconfortés par les encouragements du gouvernement congolais, a-t-elle fait observer,   qui les a félicités pour avoir relevé  leur pari  en 2013, Millenium a décidé de poursuivre cette belle aventure. Et d’ajouter que c’était une première activité du genre en RDC. L’autre raison qui les ont  poussés  à organiser cette nouvelle «fête »  de l’automobile est que le secteur de l’équipement connaît une  certaine embellie en RDC  et on y  enregistre de fortes demandes. Les entreprises qui ont pris part à la première édition du salon ont confirmé leur participation pour ce second rendez-vous. Une preuve probante de l’excellent travail abattu l’année passée, a précisé l’hôte des médias.

            Elle a dit que leur structure  songe aussi à organiser des activités dans la capitale cuprifère.

            «On aimerait être réellement assis à Kinshasa dans un premier temps avant de se tourner vers d’autres coins du pays, a-t-elle indiqué.

            Priée d’expliquer les difficultés rencontrées lors de la première expérience, elle a affirmé  que ce n’est pas facile d’initier une exposition d’automobiles, motos… dans la capitale, dans la mesure où ils sont obligés de se rabattre sur le stade des Martyrs. Elle et ses pairs s’intéressent également à d’autres secteurs, entre autres, le tourisme. Pour le moment, il y a des projets pour lesquels les préparatifs sont relativement avancés, a-t-elle souligné.

Jean- Pierre Nkutu

LEAVE A REPLY

*