Le retour au bercail de Baloji et de son orchestre de la Katuba

0
62

Comme un enfant prodigue, Serge Baloji, l’artiste musicien belgo-congolais est de retour au bercail depuis, dimanche 23 mai 2010. Son orchestre de la Katuba a, dans ses bagages, de tonnes de sons agréables résultant d’un métissage culturel riche et diversifié. Du rap au jazz classique, de la rumba au mutuashi et autres sons traditionnels, ca promet d’être très chaud à Kinshasa, ce jeudi 27 mai à 19h00’ au Centre Wallonie-Bruxelles. Et, pour bien communier avec les artistes congolais, le programme prévoit des échanges avec Baloji. L’étape des provinces sera rehaussée des prestations des jeunes groupes en lever de rideau. A Matadi, Baloji  est attendu le 29 mai. En prélude à son concert, c’est le groupe Owel qui va chauffer l’Espace Liak-Likumbi. Puis, ca sera le tour de Lubumbashi, le 1er juin avec en prélude  « R.J. Kaniera », un des groupes populaires de la scène hip-hop lushoise. Il atterrit à Goma pour un concert le 4 juin dont le lever de rideau est confié au groupe Trilogy avant l’étape de Bukavu, le 6 juin avec l’entrée en scène des jeunes Kalo Mulozi et Gaji Ngelesa. Enfin, ca sera Kisangani, le 9 juin, avec le groupe « Fils de son ».

Six villes et six dates qui seront sûrement pleines d’émotions pour les visiteurs tout comme les résidants.

Pour l’occasion, Baloji met en exergue son album « Kinshasa succursale » où il chante les 50 ans d’Indépendance du Congo avec la chanson fétiche interprétée pour la première fois par feu l’artiste Kallé Jeef à Bruxelles. Il se fait accompagner dans cette aventure d’artistes talentueux, à l’image du bassiste camerounais Didier Likeng, du grand guitariste congolais Dizzy Mandjeku (22 ans d’absence de la RDC) qui a joué avec Luambo Makiadi, Tabu Ley, Papa Wemba, Jimmy Cliff… Alors qu’au clavier, c’est Philippe Ekoka et à la batterie, le grand mollah Saïdi Iboudo.

L’enfant de Katuba, une commune de Lubumbashi, au Katanga est soutenu dans ce projet par la Wallonie-Bruxelles Internationale. D’autres sponsors au niveau local tels que le Groupe Forrest, la Compagnie Zain, la Radio Okapi et le Service Courrier Express accompagnent la promotion de la culture congolaise.

Eddy Kabeya 

 

LEAVE A REPLY

*