Le répertoire de Tabu Ley déposé à la Socoda

0
72

Jacques Mondonga, président du Comité de Gestion de la Société Congolaise des Droits d’Auteurs et  Droits Voisins « Socoda » et les membres du Conseil d’Administration étaient aux anges  hier mardi 30 août 2011. La raison de cette euphorie est le dépôt de la procuration du répertoire musical de Tabu Ley. Cette cérémonie a eu lieu  au ministère de la Culture.  Cet acte est la preuve patente de l’affiliation de ce géant de la musique congolaise à la Socoda.
Isabelle Tabu, fille du célèbre artiste musicien  aujourd’hui malade  et présentement à Paris, a été désignée par son père pour s’occuper des problèmes administratifs et autres de ce dernier.

Accueillie  au ministère de la Culture par le conseiller musical Ndombe et autres personnalités  présentes sur les lieux,   Isabelle et ses sœurs se sont dirigées ensuite dans la salle réservée à ce genre de manifestation.
Prenant  la parole, Jacques Mondonga a présenté  d’abord leur hôte aux membres du Conseil d’Administration.  Il a précisé ensuite l’avoir associée aux démarches liées à la production de l’icône de la musique congolaise à Cuba en 2008. Et d’ajouter que cette procuration a été légalisée au niveau du ministère de la Justice. Le porteur  de ce document est également  identifié. 139 chansons sur plus de 1400 titres de Tabu Ley ont été d’abord reprises à titre indicatif. L.es autres titres vont être envoyés aux ténors de la Socoda plus tard.

En parcourant cette procuration, on s’aperçoit que l’illustre disciple d’Orphée a vu le jour le 13 novembre 1940. Et qu’il a pris également contact avec la Sabam ( société belge des droits d’auteurs qui s’est occupée de la protection des œuvres de Ley) avant de mandater sa fille à la Socoda. La première phase  terminée, il reste encore d’autres formalités, a souligné le président du comité de gestion de la Socoda. De son côté, Isabelle Tabu a indiqué à ses hôtes  avoir d’abord parlé avec son géniteur de ce problème de répertoire.  Et comme son père a composé une multitude des chansons et est malade, il doit jouir de ses droits d’auteur. Les administrateurs présents à cette cérémonie ont pour noms : Kandungi, Kumuimba, Yoka (vice président du comité de gestion)…

Jean- Pierre Nkutu et Gladys Ebile ( stagiaire de l’Ifasic.)

LEAVE A REPLY

*