Le RADER promet de saisir la CSJ

0
28

Le Rassemblement des Démocrates pour la Rupture et le Renouveau (RADER) a organisé, le week end dernier au siège du parti à Selembao, un séminaire idéologique à l’intention de sa base de la ville de Kinshasa. Plusieurs thèmes liés à la gestion du pays ont été développés au cours de ces assises, notamment les mandats du Chef de l’Etat et des élus. Sans prendre des détours, le parti cher au professeur Auguste Mampuya a dénoncé et fustigé le carriérisme des acteurs politiques aux affaires de l’Etat. Partisan de la maîtrise de gestion des affaires publiques par le gouvernement seul, le Rader souligne que cela favorise la transparence des activités du gouvernement et favorise l’émergence d’une véritable démocratie.

            La question relative au choix d’un leader performant devant conduire le pays a permis au Vice-président du Rader de dresser le portrait-robot d’un leader crédible et adapté. Il doit, entre autres, être patriote, rompre avec l’immobilisme politique, promouvoir les valeurs éthiques et de justice etc. Ainsi donc, a indiqué le Vice-président, l’une des missions du parti consiste en l’encadrement et en la reconscientisation des peuples dans le but de les rendre responsables et capables de se choisir des leaders.

            Notons qu’au cours de ces assises, un sujet brûlant d’actualité a le plus retenu l’attention de l’assistance. Il s’agit du dernier calendrier électoral de la Commission électorale indépendante (CEI). A cet effet, le comité directeur du Rader, par la voix de son président national, le Pr. Mampuya, a qualifié d’illégale et d’anticonstitutionnelle la publication de cet agenda par la CEI. D’où sa proposition que ladite question soit débattue au parlement dans le cadre d’une session extraordinaire, car celle de septembre étant budgétaire. D’ores et déjà, le Rader promet de déposer une requête à la Cour Suprême de Justice (CSJ) contre la CEI.

            Force de progrès social, le Rader a clôturé son séminaire idéologique par la remise de brevets aux participants.      

Tshieke Bukasa

 

LEAVE A REPLY

*