Le Projet d’appui à l’ETFP a remis sa production technique au ministre de l’EPSP

0
97

Après 4 ans de mise en œuvre d’un chronogramme comprenant des campagnes de sensibilisation, des réunions techniques et programmes de renforcement des capacités des cadres de commandement de l’EPSP, des directeurs de provinces éducationnelles, des inspecteurs de l’enseignement, des directeurs des établissements d’enseignement technique et centres de formation professionnelle, et des enseignants, sur la nouvelle méthode pédagogique de l’approche par compétences, et de réalisation d’une production technique de qualité, le Projet d’appui à l’enseignement technique et formation professionnelle prend fin en principe en novembre prochain. L’heure n’est certes pas à l’évaluation globale de tout ce qui a été fait jusqu’ici, mais à voir le travail réalisé par les experts de ce projet sous la coordination de Dr Joël Leroy, on peut affirmer sans crainte d’être contredit que le bilan est largement positif.

En témoignent les sentiments de satisfaction exprimés par le patron de l’EPSP Maker Mwangu, tous les ministres sectoriels, ainsi que tous les autres partenaires techniques et financiers impliqués dans la réforme de l’ETFP. En effet, hier jeudi 15 août 2013, au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le ministre Maker Mwangu a une fois de plus réitéré ses félicitations à Dr Joël et à toute son équipe. C’était lors de la cérémonie officielle de remise au ministère de l’EPSP, des documents techniques mis au point pour donner corps à la réforme de l’enseignement technique et formation professionnelle.

Au moment où la RDC a amorcé un tournant décisif pour sa modernisation, a indiqué le ministre de l’EPSP, la réalisation de cet objectif nécessite une main-d’œuvre qualifiée. Et c’est le dispositif de l’ETFP qui constituera une pépinière de formation de cette main-d’œuvre. Il reste toutefois persuadé que toutes les réformes entreprises dans ce sous-secteur s’inscrivent dans une approche holistique tel que prévu dans le Plan intérimaire de l’éducation. Esquissant une sorte de bilan, Maker Mwangu s’est réjoui du travail réalisé par le Projet d’appui à l’ETFP. L’élaboration des programmes référentialisés, des curriculas, la rénovation du système éducatif, la réfection et l’équipement des écoles techniques, la production de l’annuaire et du répertoire de l’ETFP, l’appui aux sous-programmes de l’ETFP, la formation des cadres du ministère et des enseignants sur l’approche par compétence, la conception et la diffusion des programmes des cours, et l’appui aux structures de l’ETFP pour la création d’une chambre des métiers et de l’artisanat. Maker Mwangu qui a promis de poursuivre tous les chantiers ouverts dans le cadre de la réforme du système éducatif congolais, avec l’appui de la Coopération technique belge qui a été pour lui, un partenaire efficace, a transmis séance tenante, sa requête au ministre-conseiller de l’ambassade de Belgique en RDC, représenté par le représentant résident de la Coopération technique belge. Aussi a-t-il pris l’engagement de poursuivre le travail débuté avec le Projet d’appui à l’ETFP pour faire aboutir les réformes engagées.

Auparavant, le secrétaire général à l’EPSP a rappelé que le projet a débuté en 2009 et prendra fin en novembre 2013, avant de souligner qu’il s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de la qualité de l’ETFP en RDC. Lufunisabo Bundoki a formulé le vœu de voir les acquis du projet d’appui à l’ETFP apporter une nouvelle ère pour la promotion des écoles techniques et professionnelles de notre pays.

Etalant la production de sa structure, et présentant les membres de son équipe, Dr Joël Leroy en avait profité pour rappeler les grandes étapes réalisées par son projet et les avancées enregistrées dans le domaine de la réforme de l’ETFP. Entre autres, il a cité le travail d’ingénierie pour la collecte des données sur le terrain, l’organisation des séminaires de formation sur l’approche par compétences, la formation des formateurs, la réalisation de l’annuaire et de la cartographie de l’EPSP de la RDC, la réfection de 30 écoles techniques, la rénovation des ateliers techniques et la mise à la disposition des équipements, la revisitation des filières des métiers enseignés en RDC, l’élaboration des programmes référentialisés,  production des matériels didactiques, la création des salles informatiques dans les écoles-pilotes appuyées par le projet et la formation du personnel à l’utilisation des équipements pour leur maintenance et leur entretien.

Sur base du travail réalisé, le Projet d’appui à l’ETFP a pu constituer une banque de données sur l’ETFP pour aider le ministère de l’EPSP à poursuivre les réformes. Avec la fin de ce projet, Dr Joël Leroy espère que le suivi pourra se faire de façon conséquente.

Le représentant ré0sident de la Coopération technique belge en RDC, M. Dirk Deprez, a remis symboliquement l’ensemble de la production technique de cette structure d’experts pédagogues  congolais, chapeautée par M. Joël Leroy, le coordinateur. Cette production comprend notamment des CD, des programmes référentialisés, des curricula, l’annuaire et la cartographie des écoles techniques et centres de formation professionnelle de la RDC, des matériels pédagogiques.

                                                                                                                  J.R.T.

LEAVE A REPLY

*