Le Programme de Désenclavement au Kasaï-Oriental : un moteur pour la relance de l’agriculture

0
277

 

L’implémentation du Programme de Désenclavement au Kasaï-Oriental (PRODEKOR) repose sur une approche multisectorielle avec la prise en compte de la dimension multi-bailleurs. Le PRODEKOR vient en complémentarité au Programme de Développement Agricole dans la province du Kasaï-Oriental (PRODAKOR) pour la mise en place d’un réseau multimodal praticable en toute saison et entretenus par les structures locales, ce qui constitue un facteur de développement du secteur privée. Ce désenclavement de bassins de production devrait permettre à augmenter les productions agricoles et améliorer les conditions de vies des populations rurales des provinces du Kasaï-Occidental et de la Lomami. En outre, le PRODEKOR travaille en complémentarité avec le Projet d’Appui au Développement des Infrastructures Rurales (PADIR) concernant les aspects d’infrastructures et avec le Programme des Nations-Unies pour le Développement sur les questions de Gouvernance.

En outre, la synergie avec le Programme d’appui à l’enseignement Technique et la formation Professionnelle dans le bassin d’emploi de Mbuji-Mayi (EDUKOR), devrait permettre une meilleure sensibilisation des usagers de la route à travers les actions menées au niveau des écoles.

La stratégie d’intervention du PRODEKOR est basée sur une approche pour influencer, pour amorcer un changement et faire agir tous les acteurs.

Sur le plan institutionnel, cette stratégie est basée sur la mise en commun des énergies, sur la mutualisation des ressources et sur la  complémentarité entre les parties prenantes (services étatiques, PTF, acteurs de la société civile, ONG, …). Sur le plan opérationnel, elle vise l’optimisation des ressources, la participation du public cible pour une durabilité des interventions.

            La stratégie de mise en œuvre du PRODEKOR est basée sur une approche multimodale (interconnexion voies d’eau, RR et routes nationales), sur l’utilisation de la nouvelle méthode de réhabilitation et d’entretien des routes (adaptation des standards de réhabilitation en tenant compte de l’importance du trafic et aménagement progressif), sur l’amélioration de la qualité de réhabilitation par l’intervention des compacteurs du Programme, mais aussi sur la cession progressive des axes en entretien aux provinces et sur le rapprochement entre les Conseils Agricoles et Ruraux de Gestion (CARG) et les Coordinations des Comités Locaux d’Entretien des Routes (COORDICLER).

            Le PRODEKOR travaille en étroite collaboration avec les services décentralisés et déconcentrés  pour la mise en place d’un cadre institutionnel adéquat avec une séparation des fonctions et une clarification des rôles et responsabilités de chaque acteur.

            Le PRODEKOR a démarré les travaux de réhabilitation de 5 axes routiers du territoire de Tshilenge. Ces travaux commencés au mois d’août 2015, sont exécutés par les Petites et Moyennes Entreprises locales, retenues à l’issue des procédures de passation des marchés Publics. La sélection des axes à réhabiliter est faite de manière participative et validée par la Commission Provinciale Routière.

            L’état de délabrement actuel des routes de desserte agricole ne permet pas l’accès facile des véhicules dans les sites de forte production. Les rares camions qui fréquentent les sites éprouvent d’énormes difficultés dans leur parcours à cause des dégradations des pistes. Certains produits agricoles pourrissent faute de moyens de transport. Certains agri-producteurs effectuent des dizaines de kilomètres  à pied pour atteindre le parking. Dans cette situation d’enclavement, le vélo est devenu le moyen par excellence d’acheminement des produits des champs, des villages vers les centres de consommation. Les pédaleurs éprouvent les mêmes difficultés dues à l’état d’impraticabilité de certains tronçons qu’ils parcourent. Si en saison sèche la praticabilité est relativement possible, en saison des pluies les peines s’accentuent.

            Ces travaux de réhabilitation sont exécutés, principalement par la  méthode HIMO (Haute Intensité de  Main d’œuvre) et travail décent  avec une approche de respect des droits de l’homme. Cependant, l’intervention d’engins (compacteurs, camions, niveleuses, …) est prévue pour le traitement des bourbiers. L’exécution de ces travaux en HIMO facilite l’implication des bénéficiaires, l’adhésion de la population, l’appropriation des infrastructures,  la création d’emploi et l’amélioration des conditions de vies des populations. La réhabilitation de ces pistes rurales est aussi une action de développement qui favorise  les échanges commerciaux entre les différents territoires de la province, la circulation aisée des populations et des biens, mais surtout l’évacuation des produits agricoles, l’augmentation des productions et par conséquent des revenus en vue de la réduction de la pauvreté.

            Dans les actions de synergie, le PRODEKOR s’oriente vers des « chantiers-écoles », qui combinent le travail sur le terrain et l’apprentissage des cantonniers aux métiers techniques (maçonnerie, construction métallique, …)

Alioune DIOP / Honoré CILUMBA WA BANTU