Le professeur Philippe Biyoya n’est plus

0
296
biyoya_prof_15_001La mort a encore frappé l’une des figures marquantes de la vie politique congolaise en la personne du professeur Baudouin-Philippe Biyoya. La nouvelle est tombée comme un couperet le vendredi 30 octobre 2015, très tôt le matin. Ce brillant professeur des Relations Internationales est mort des suites d’une crise d’hypertension artérielle combinée à une complication de diabète, ont indiqué au Phare des amis, connaissances et certains membres de la famille de l’illustre disparu. Ce natif des environs d’Ilebo, le grand port fluvial sur le fleuve Kasaï, ne passait pas inaperçu, tant il évoluait à l’aise dans les milieux des Médias où il avait tissé des relations tout aussi riches que variées, à telle enseigne que d’aucuns le considéraient comme un professionnel des médias. Pour le commun des mortels, le professeur Biyoya nageait dans l’océan des journalistes comme un poisson dans l’eau, ne reflétant aucun complexe ni tout autre sentiment de condescendance. Bref, il se comportait comme n’importe quel journaliste parmi les siens. Son ombre restera à jamais présente dans diverses salles de rédaction de la plupart des organes tant audiovisuels que de la presse écrite.
La mort survient deux ans après sa rentrée fort remarquée dans l’un des plus grands cabinets politiques de la République, en qualité de conseiller technique au sein du cercle très fermé de Léon Kengo, ci-devant président du Sénat. Qu’il avait rejoint à l’issue des travaux des Concertations Nationales tenues en 2013 au Palais du Peuple où il avait joué un rôle fort remarquable au niveau de la Cellule Technique. D’aucuns ont toujours considéré ce passage comme un test vers un avenir radieux dans le microcosme politique congolais et c’est à ce moment-ci que la mort choisit pour l’arracher à l’affection des siens et de tous ceux qui lui prévoyaient une destinée enviable.
            L’Editeur et les membres du journal Le Phare garderont ad Vitam Aeternam le souvenir ineffaçable de ce brillant débatteur et analyste politique hors-pair qui a laissé à la prospérité des essais et analyses très riches dans le domaine des relations internationales. Que le Très Haut accueille l’âme de l’illustre disparu dans son royaume.    
F.M.