Le présumé meurtrier de Dr Francis Articlaut appréhendé

0
175

A l’issue des investigations menées avec un professionnalisme particulier par les enquêteurs du commissariat de la Gombe avec à leur tête, le sous-commissaire «  Demouton », le meurtrier présumé du chirurgien-dentiste français Francis Articlaut est tombé la semaine dernière, entre les mains de la justice.

 Son arrestation a été rendue possible avec la réouverture de l’appartement de Dr Francis Articlaut à la demande des membres de sa famille et des services de l’ambassade de France. C’était pour choisir un des costumes à vêtir le corps du chirurgien-dentiste avant son transfert dans son pays d’origine.
 La police qui assistait la famille, a retrouvé un pantalon maculé de sang abandonné dans la salle de bain. C’était probablement le pantalon que portait le criminel le jour des faits. Car, dans l’une des poches, les enquêteurs sont tombés sur l’ancienne carte de service du meurtrier. Dédé Tekwa, 25 ans, célibataire, était machiniste à la société Congo Futur et remercié depuis le mois de novembre 2009. Il habite sur avenue Lodja n°15, quartier Kingabwa, dans la commune de Limete.

 L’homme a fait l’objet de la traque de la part des policiers. On l’a d’abord recherché à son domicile qu’il avait déserté au lendemain du crime. Pourtant, Dédé Tekwa se cachait dans un hôtel de Kingabwa où il se la coulait douce avec sa copine.
 Les enquêteurs du commissariat de la Gombe sont parvenus à le retrouver à la suite des dénonciations de ses voisins du quartier. Mis aussitôt aux arrêts, le meurtrier a été conduit sous bonne escorte au commissariat où il a subi un interrogatoire serré.
 L’on croit savoir qu’il serait probablement passé aux aveux, reconnaissant qu’il cohabitait avec Dr Francis Articlaut. Pour une dette de 1.000 dollars, indique une source, il est allé le voir le 4 mars dernier. Ce dernier n’ayant pas honoré cette dette, lui a demandé de repasser un autre jour et lui a remis 1.000 FC pour payer le transport.
 C’est en ce moment que des idées diaboliques ont germé dans la tête du jeune homme. Son projet est qu’en le tuant, il pouvait faire main basse sur certains biens de sa victime. Dédé Tekwa est alors remonté et sonné de nouveau à la porte de l’appartement. Dr Francis lui a ouvert en lui demandant ce qu’il voulait encore. Je veux me soulager ! l’a-t-il rassuré.
 Le meurtrier s’est dirigé vers les toilettes et s’est aperçu que la somme de 1.150 dollars traînait sur une table et non loin de là, une sculpture en bronze. Voilà comment Dédé Tekwa s’est armé et est venu assommer un violent coup de l’objet d’art sur la tête de Francis Articlaut. La victime qui luttait entre la vie et la mort, a pris un couteau et tenait dans un effort surhumain, à se venger. Mais le meurtrier l’a bousculé vers un mur où il est allé s’effondrer sans pouvoir se relever. A la suite de la forte hémorragie et des traumatismes crâniens, Dr Francis est mort peu après.
 Devant ce spectacle insupportable, son tueur s’est débarrassé dans la précipitation, de son pantalon maculé de sang. Il a empoché la somme de 1.150 dollars et pris également l’ordinateur portable de marque Mac Book Pro de Mac Intosh, avant de prendre le large.
 Aujourd’hui, ce criminel a été transféré dimanche dernier avec les pièces à conviction et le procès-verbal subséquent de l’OPJ verbalisant Demouton, au parquet de grande instance de la Gombe.
 A 25 ans, ce jeune homme porte du sang de Dr Francis Articlaut sur ses mains et devra en répondre devant la justice.
    J.R.T.

LEAVE A REPLY

*