Le PPRD exige la loyauté de ses partenaires

0
41

Camarades membres du Conseil National,

Camarades membres du Comité Exécutif National,

Camarades membres des Comités Exécutifs Fédéraux,

Camarades membres des Cellules de base,

Mesdames et Messieurs,

Distingués invités,

 

Chers Camarades,

            C’est devenu une habitude au PPRD, le 4 janvier de chaque année, à la fois pour commémorer le sacrifice des martyrs de I’indépendance et chanter l’hymne à la liberté que symbolise cette date où le peuple, malgré les moyens colossaux de répression du pouvoir colonial prit l’option de la liberté, nous nous retrouvons pour affirmer notre foi en I’avenir radieux de notre pays, par l’échange des voeux.

 

            Echanger les voeux le 4 janvier signifie qu’il y a encore des sacrifices que chacun de nous doit consentir, quel que soit le niveau de ses responsabilités afin que démocratiquement soient réunies les conditions d’application intégrale du projet de société PPRD. Il s’agit là de repenser nos méthodes de travail et de requalifier notre engagement militant afin que l’image du parti reflète la défense des intérêts du peuple.

 

Les années se succèdent mais ne se ressemblent pas. L’aurore de chaque nouvel an annonce, non seulement de nouveaux défis, mais contraint à la réflexion, au rassemblement des uns pour rendre grâce à Dieu et des autres pour faire le bilan de leurs activités, ou encore pour redéfinir la mission et resserrer les liens d’amitié et de fraternité.

Bien que nous soyons venus au monde à de différentes dates de I’année, nous considérons, par habitude, le nouvel an comme notre commun anniversaire ; une année en plus pour tout le monde dont les manifestations de joie traduisent la volonté permanente de vivre ; une façon de conjurer le sort et de se donner mutuellement la chance d’exister, d’apparaître en public.

Le rassemblement de ce jour constitue également pour nous l’expression de notre volonté de nous raffermir davantage comme Parti politique, une volonté de resserrer nos liens de camaraderie, de consolider notre choix de bâtir, à la suite de I’lnitiateur du Parti, un Congo uni, fort et prospère.

Il s’agit également d’ausculter l’AMP que d’aucuns accusent de tous les maux en se limitant aux symptômes, alors que I’anamnèse n’est qu’une simple indication en ce qu’il faut des examens approfondis ; pour couper court à tous les semeurs de vent qui marchent en tirailleurs en tirant sur I’AMP et dont leur seul mérite est la déloyauté, le PPRD dit que le cadre approprié pour procéder à l’autopsie de I’AMP n’est pas la rue.

Par ailleurs, toutes les alliances ont par définition, comme des médailles, leurs revers. Et donc, qu’on le sache bien, quiconque se sent à l’étroit dans I’alliance a le droit de se retirer au lieu de criailler sans jamais avoir le courage de s’assumer en se retirant. Comment ne pas citer ici le poète nigérian Wole Soyinka : le tigre ne crie pas sa tigritude, il bondit plutôt sur la proie. Personne, alors personne ne pourra faire peur au PPRD en brandissant l’épouvantail de claquer la porte, puisque celle-ci est grandement ouverte.

L’exigence du PPRD au cours de cette année préélectorale sera non seulement la question de loyauté à tous ses partenaires, mais aussi les sanctions exemplaires à l’endroit de toutes les chauves-souris.

Aussi voudrais-je, avant toute chose, au nom de

l’lnitiateur du Parti, au nom de la Camarade Secrétaire

Générale Adjointe et en mon nom propre, vous remercier tous pour avoir répondu favorablement à l’invitation de votre Parti. Votre présence, en ce lieu, prouve à suffisance I’intérêt que vous attachez aux activités du Parti ; car il y va de notre avenir.

Je voudrais, chers Camarades, vous rassurer qu’en ce moment de I’histoire de notre pays, le PPRD demeure si pas le bon, mais le meilleur cheval de course. C’est le cheval qui gagne malgré les escarpements de la route.

Le choix de la journée du 04 janvier pour échanger les voeux traduit notre ferme détermination de lutter pour sauvegarder I’indépendance nationale, l’intégrité du territoire, la liberté et la dignité humaine même s’il faut, pour cela, consentir au sacrifice suprême.

Que l’évocation de ce jour rappelle à chacun son devoir envers la nation et envers tout homme. Que ce jour rappelle à la conscience du monde et de chacun le caractère sacré de la vie et I’obligation de respecter les libertés et droits fondamentaux de tout être humain, quelle que soit la couleur de sa peau, ses opinions ou sa religion.

            Que l’évocation de cette journée renforce la solidarité, la solidarité entre les Camarades car c’est par solidarité pour Diomi Gaston, Arthur Pinzi, Daniel Kanza et Simon Nzeza que Joseph Kasa-Vubu s’était volontairement rendu à l’administration coloniale le 08 janvier 1959. Certes, il était recherché, mais il est allé se livrer lui-même pour affermir la foi de ses compagnons dans leur juste lutte pour la liberté de tout un peuple. Ceci signifie qu’il faut des exemples d’altruisme dans notre façon d’être en tant qu’organisation politique.

 

Chers Camarades,

            Comme je viens de le souligner, l’annonce d’un nouvel an contraint à la méditation, mieux à la réflexion sur le chemin parcouru. Mais parce que ce n’est pas encore le moment de faire le bilan, permettez-moi, néanmoins de souligner que I’année 2009 n’a pas accordé au Comité Exécutif National un temps de répit.

            En effet, votre Comité a poursuivi les objectifs lui assignés dans le cadre de la restructuration et la redynamisation du Parti, notamment :

 

– L’installation des Comités Fédéraux, Urbains et

Communaux ;

– La poursuite de I’implantation des cellules de base à travers les fédérations ;

– Le renforcement des capacités idéologiques des cadres fédéraux et urbains:

– Le lancement des activités de I’Ecole du Parti ;

– L’organisation des matinées politiques ;

  Le renforcement du leadership et de la visibilité du Parti dans les chefs lieux des fédérations et des centres urbains ;

– L’installation et le lancement du Site lnternet du

Parti.

            En ce qui concerne l’effectuation progressive de notre projet de société, le Comité Exécutif National a joué un rôle important dans l’évaluation de nos différents mandataires engagés dans la matérialisation des cinq Chantiers de la République. Cette évaluation a permis à votre Parti de prendre position sur les différentes questions d’intérêt national et international.

S’agissant de la question de la paix à I’Est du pays, le PPRD soutient la politique de son lnitiateur en la matière et s’engage à sa suite pour la consolidation de la paix dans cette partie de la République, l’ouverture du pays au monde et l’amélioration des relations des bons voisinages. Cette position de privilégier l’intégrité du territoire est constante au PPRD, raison pour laquelle s’agissant des événements de DONGO, même si nous déplorons les pertes en vies humaines, I’intervention armée était une nécessité pour rétablir l’autorité de

I’Etat.

            Le PPRD, bien qu’appréciant, à juste titre, les efforts du gouvernement pour atteindre le point d’achèvement de I’initiative PPTE, estime cependant que les contraintes inhérentes à ce processus ne peuvent juguler, à l’instar du Programme d’ajustement structurel, la dimension sociale du développement.

            Le PPRD n’acceptera pas que les besoins vitaux de la population soient classés en seconde zone. Le PPRD s’inscrit dans la ligne politique tendant à atteindre le point d’achèvement de l’initiative PPTE dans le premier semestre de cette année et exige du gouvernement toute la doigté quant à ce, car dépassée cette période sans succès, notre parti rejettera tout autre programme de sacrifice pour le sacrifice.

En ce qui concerne la ville de Kinshasa, le Parti a, en outre, organisé régulièrement des visites d’informations et de suivi dans les différents sites de reconstruction ainsi que dans des campagnes de sensibilisation des masses laborieuses. Il ne faut pas oublier que les cinq chantiers de la République devenus programme gouvernemental étaient d’abord et avant tout le programme électoral de notre parti, c’est pourquoi la vigilance du Parti doit être au rendez-vous dans l’exécution de ce programme. Je voudrais à ce titre remercier de manière particulière et tous les responsables fédéraux de la ville de Kinshasa pour avoir renversé la vapeur en chassant la peur.

Sur le plan des relations extérieures, le Comité Exécutif National a déployé d’intenses activités tant auprès de la diaspora congolaise que des partis amis tels que : le MPLA de l’Angola, le Parti communiste Chinois, le parti du Travail de Corée, le Parti Démocratique du Gabon, le ZANUPF du Zimbabwe, le CIAMA CIA MAPINDUZI de la Tanzanie, le Parti constitutionnel Tunisien et le Parti communiste cubain.

 

Chers Camarades,

            Au nom de l’lnitiateur du Parti, au nom des membres du Comité Exécutif National et en mon nom propre, je voudrais, en ce début d’année, exprimer toute ma gratitude à vous tous camarades, Cadres et Mandataires du Parti pour votre soutien tant moral, matériel que financier dans l’effort de la restructuration engagé par votre parti.

            Toute ma gratitude à tous les Camarades qui se sont investis dans la mise en oeuvre et le soutien des Cellules de base, dans la défense des intérêts du Parti à travers le mandat qu’ils ont reçu.

            Mes remerciements s’adressent à tous les mandataires pour une implication conséquente et une gestion transparente de la chose publique.

            A travers vous, Camarades mandataires, le PPRD entend non seulement donner le ton, mais servir de modèle de bonne gouvernance et d’éthique politique.

Mes remerciements s’adressent, en outre, à tous ceux qui gèrent, avec moi, le Parti au quotidien, à différents niveaux. Merci pour votre engagement responsable, et votre détermination de bien mener le processus de restructuration du Parti et de revalorisation du pouvoir de base.

            Comment ne pas remercier toutes dames membres du parti qui ont reçu plusieurs distinctions à tous les niveaux ? Elles ont par leur engagement exemplaire fait briller de mille feux l’emblème du Parti.

J          e voudrais enfin rendre hommage à tous nos

Camardes qui nous ont quitté, arme à la main. Mon souhait le plus ardent aujourd’hui aurait été de nous retrouver tous ensemble. Mais, hélas le destin en a décidé autrement. Ainsi je vous invite à vous tenir débout et à garder une minute de silence en leur mémoire.

Nous devons garder présent à l’esprit le plus grand enseignement sinon I’enseignement de tous les temps que nous a légué l’immortel Mzee Laurent DESIRE

KABILA ne jamais trahir le Congo. Une maison dans laquelle la trahison devient le mur de soutènement est menacée de ruine; raison pour laquelle le PPRD exige  I’autocritique de toutes les alliances au début de cette année afin que ceux des partenaires qui trouvent trop contraignante la discipline librement consentie ne puissent plus jouer au caméléon.

 

Chers Camarades,

            Loin de trouver une autosatisfaction dans le travail abattu, le Comité Exécutif National estime que le chemin à parcourir reste encore long.

            Son regard est fixé sur le défi à relever en rapport avec les échéances électorales de 2011. Ainsi devra-t-on notamment :

– parachever l’installation des comités de base et des Cellules de base à travers les fédérations afin d’assurer le recrutement permanent des membres et la fidélisation de ces derniers ;

– s’assurer des moyens financiers à la hauteur des défis pour asseoir son leadership ;

– sanctionner le processus d’identification des membres par la mise en circulation de la nouvelle carte de membre dont le lancement interviendra incessamment;

– poursuivre l’évaluation des activités de nos mandataires relatives aux cinq chantiers de la République.

 

Chers Camarades,

            En ce début d’année jubilaire de notre indépendance, je souhaite :

– qu’avec le concours de tous les Camardes, le PPRD s’affranchisse, de manière considérable

– de tous les maux entraînant la léthargie dans la mise en oeuvre de notre projet de société.

– Que le PPRD s’affirme davantage comme un parti politique avant-gardiste de la lutte contre la faim, la misère et l’humiliation de notre peuple ;

– Que tous les Camarades fassent de plus en plus preuve de discipline et de loyauté à l’égard de l’lnitiateur du Parti pour la matérialisation de notre programme et de la vision de l’lnitiateur pour un Congo uni, fort et prospère;

– Que la sanction positive ou négative soit intégrée dans la vie du Parti comme aboutissement d’appréciation d’une conduite ou d’un comportement ;

– Que tous nos mandataires défendent valablement les couleurs du Parti à travers une gestion efficace et transparente de leurs secteurs d’activités;

– Que l’année 2010 soit celle de la consolidation de nos liens d’amitié, de fraternité et de camaraderie afin de donner une impulsion conséquente aux activités du Parti dans le cadre de la préparation de nouvelles échéances électorales.

            Il s’agit d’une bataille à plusieurs étapes où chaque victoire d’étape compte. Rien ne doit être négligés, il n’ y aura ni chance ni hasard, mais plutôt fruit du travail laborieux dans lequel I’effort de chacun compte.

Unis ! nous vaincrons.

Divisés ! nous mourrons.

 

Chers Camarades,

            Au nom de l’Initiateur du parti, au nom du comité Exécutif National, et en mon nom propre, je réitère à chacun et à tous mes meilleurs voeux de bonheur, de santé et de prospérité.

            Puisse I’Eternel notre Dieu vous fortifier et vous combler de ses bienfaits afin que l’Initiateur de notre

Parti ait toujours à la portée de sa main les cadres engagés et engageants dans la reconstruction du pays et la reconversion des mentalités pour un Congo tel que I’avait prédit les pères de l’indépendance. Il n’y aura ni langage de bois ni question taboue dans la détermination du PPRD de défendre les intérêts de notre peuple.

C’est pourquoi en votre nom à tous je voudrais présenter les voeux du parti à r’initiateur afin que l’année jubilaire de notre indépendance lui apporte santé, prospérité et détermination pour accomplir son projet d’un meilleur destin pour le peuple congolais.

Je vous remercie

 

Evariste BOSHAB

LEAVE A REPLY

*