Le plan d’action humanitaire 2011 en chantier

0
41

 Le ministre des Affaires Sociales, de l’Action Humanitaire et de la Solidarité Nationale, Ferdinand Kambere, a procédé hier jeudi 09 décembre 2010 au lancement du Plan d’Action Humanitaire pour l’année 2011. C’était dans la salle des conférences du ministère des Affaires Etrangères. Une enveloppe de 719.289.761 dollars américains est dégagée à cette fin. Ce plan vise le franchissement des seuils d’intervention dans les secteurs de la santé, de la sécurité alimentaire, nutritionnelle et protectionnelle.

            Environ 7.500.000 personnes sont concernées par ce programme, à savoir 1.700.000 déplacés internes ; 500.000 victimes des conflits armés ; 1.000.000 de déplacés à réinstaller dans leurs villages respectifs ; 89.000 Congolais expulsés d’autres pays ; 85.000 réfugiés congolais rapatriés ; 2.000.000 de personnes présentes dans des communautés d’accueil ;  5.000 garçons et filles à risques provenant des forces et groupes armés ; 43.740 filles et garçons à risques séparés de leurs familles dont 3.000 ciblés pour la réunification familiale.

 Il y a aussi 163.873 réfugiés dont 80.676 femmes et 83.200 hommes bénéficiaires d’une assistance spécifique multisectorielle ; 1.471.000 vivant dans des zones vulnérables hors conflit mais en forte précarité en termes d’accès à l’eau potable. L’on a recensé 450.000 enfants sur 1.634.670 à risques en termes d’éducation et bénéficiaires d’une assistance (soit 10% d’enfant de 3 à 5 ans ; 50% d’enfants de 6 à 11 ans et 10% d’adolescents).

            Près de 463.000 enfants souffrent de malnutrition aiguë dont près de 123.000.

Selon les statistiques, chaque Congolais bénéficiaires du Plan d’Action Humanitaire 2011 coûtera 94,9 dollars américains, soit au total 719.289.676 USD. Ce budget est reparti selon les secteurs : biens non alimentaires et abris d’urgence (75.241.935 Us) ; Coordination (20.750.000 USD) ; hygiène et assainissement (95.617.000 Usd) ; éducation (28.800.000 Usd) ; logistique (49.484.785 Usd), etc.

Il faudrait noter que le Plan d’Action 2010 a connu beaucoup de problèmes dans son exécution à cause de l’insécurité à l’Est mais aussi de la crise mondiale. Compte tenu de ces deux facteurs négatifs, le budget 2010 qui s’élevait à 815 millions de dollars Usd au départ a été réduit à 492 millions Usd.

            Selon le ministre Ferdinand Kamba, «  la question du programme d’action humanitaire devrait être la préoccupation de tous. Une action humanitaire efficace ne peut être mise en œuvre que dans un environnement libéré d’obstacles de tous genres, que ce soit au niveau administratif ou logistique… ». Les bailleurs de fonds et les sponsors des actions humanitaires, représentées par Sébastien Fougue, ainsi que les délégués des organisations non gouvernementales internationales, dont Stéphane Flandrin, ont invité  tout le monde à prendre à cœur le plan d’action 2011.

Dorcas Nsomue

 

LEAVE A REPLY

*