Le PGR invité à restituer les effets de Shabani

0
47

 

Le dossier de Me Jacquemin SHABANI Lukoo, secrétaire général de l’UDPS vient de rebondir de manière spectaculaire sur la table du Procureur Général de la République. Outre la plainte à charge de certaines autorités des services de sécurité civile du pays, cette affaire qui a fait couler pas mal d’encre et de salive, se traduit maintenant par la demande de restitution des effets personnels de Me Jacquemin SHABANI Lukoo qui se trouveraient au siège du parquet Général de la République après avoir transité par les services de sécurité.
Selon des proches du secrétaire général de l’UDPS et particulièrement ses avocats-conseils, parmi ces effets, il y a un appareil de téléphone de marque SAMSUNG, un ordinateur portable, son passeport ordinaire et un billet d’avion. Tous ces effets lui avaient été extorqués à l’aéroport international de Ndjili dans la nuit du 7 au 8 février de cette année juste au moment où il voulait monter dans l’avion à destination de Berlin, en République fédérale d’Allemagne, où il était invité pour tenir une conférence sur la situation sociopolitique en RDC. Il a alors subi des traitements inhumains et dégradants, notamment des tortures physiques, des coups et blessures, il fut jeté et détenu illégalement dans un cachot de la Direction Générale des Migrations avant d’être transféré ligoté et cagoulé à l’Agence Nationale des Renseignements.
Toujours selon les avocats-conseils de Me SHABANI, « le 22 février, Me KABENGELA Ilunga avait écrit à l’Administrateur Général de l’Agence Nationale des Renseignements avec copie pour information au Procureur Général de la République afin d’obtenir la restitution des effets extorqués dans la nuit du 7 au 8 février dernier et pendant laquelle Me SHABANI fut l’objet d’arrestation arbitraire, de détention illégale et des traitements inhumains ». Le 12 mars dernier, quatre avocats-conseils de Me SHABANI Lukoo ont été reçus par le Procureur Général de la République pour lui demander d’intervenir personnellement de manière à ce que, pour des raisons humanitaires, les effets de Me SHABANI Lukoo lui soient restitués pour lui permettre d’aller se faire soigner à l’étranger.
Ces quatre avocats espèrent toujours que le Procureur Général de la République fera de tout son mieux pour que d’abord les effets personnels du secrétaire général de l’UDPS lui soient restitués car ils se trouveraient déjà dans un bureau de son office. Cela lui permettra de sortir du pays pour des soins appropriés à l’étranger. A ce sujet, il semble que le Parquet Général de la République a fait une réquisition à médecin pour des examens approfondis de l’état de santé de Me SHABANI Lukoo par des médecins de l’Etat œuvrant à l’hôpital général de référence de Kinshasa. Si les résultats de ces examens démontrent que l’état de santé de Me Jacquemin nécessite des soins appropriés à l’étranger, on espère qu’on n’invoquera plus d’autres raisons pour le bloquer encore une fois à l’aéroport international de Ndjili. Après tout, si quelque chose de fâcheux lui arrivait, qui en portera la responsabilité ?
 
F.M. 

LEAVE A REPLY

*