Le partenariat OCC-INRB scellé !

0
55

 « Ayant conclu le dossier conforme aux exigences, le Comité Technique de Certification a recommandé à la Direction générale de l’Office Congolais de Contrôle (O.C.C.) d’accorder la certification à l’Institut National de Recherche Biomédical (INRB) et l’autorisation d’utiliser la marque OCC ; c’est-à-dire que l’INRB est autorisé d’apposer la marque de conformité OCC sur le Kit diagnostic parasitologique de la maladie du sommeil par la méthode de concentration dénommée mini-Anion Exchange Centrifugation Technique (mAECT) liée au dossier examiné. En foi de quoi, les parties ont convenu de la nécessité d’établir une relation contractuelle juridiquement exécutoire qui se lie ce jour devant nous tous ici ». Ces propos sont contenus dans le mot de circonstance de l’Adg de l’OCC, Albert Kasongo Mukonzo, lors de la cérémonie de remise de lience de certification à l’INRB ; cérémonie qui se déroulait le 22 mars 2011, dans les installations de cet institution, dans la commune de la Gombe. En effet, l’Adg de l’OCC a tenu à féliciter l’INRB pour sa résolution non seulement de respecter les normes dans la fabrication de son produit, mais aussi de faire valoir le respect des exigences spécifiées par l’intervention impartiale d’un organisme tierce partie, l’OCC en l’occurrence, au moyen de la certification.

          En se décidant d’accorder cette certification ce Kit diagnostic parasitologique, l’OCC confirme que les informations fournies par l’équipe d’audit sont suffisantes ; et qu’il a examiné, accepté et vérifié l’efficacité des actions correctives pour toutes les non conformités constatées au cours du processus de certification. Enfin, pour Albert Kasongo, cette certification est une confirmation que tout le processus de la certification a été conduit dans le respect des exigences liées à l’impartialité, la compétence et la responsabilité. Pour éclairer la voie aux futurs candidats à la certification, l’Adg de l’OCC a exposé brièvement les temps forts du processus : d’abord exprimer à l’Occ son désir de certifier son produit et obtenir de ce dernier toutes les informations y relatives avant d’introduire formellement la demande de certification appuyée d’un dossier technique comprenant toutes les procédures de fabrication et de contrôle qualité. Ensuite, il y a une étude minutieuse du dossier par les services de certification de l’OCC.

Un test très sensible de l’INRB contre la maladie du sommeil

          Au sujet de l’intérêt de la certification pour une entreprise, Albert Kasongo précise qu’avant tout, la certification se reconnaît par la marque de conformité apposé sur le produit. De cette façon elle est un atout majeur au service des entreprises, des consommateurs et du législateur. Elle procure un avantage commercial aux entreprises du fait qu’elle aide à la conquête et au maintien des marchés et elle est une garantie de conformité pour les consommateurs. Il a remercié le directeur général de l’INRB dont la confiance à l’OCC a permis cette certification. Il a également remercié le personnel du département/Certification qui ont contribué à la réalisation des travaux.
          En prenant la parole au début de cette cérémonie, le Directeur de l’INRB, Prof. J.J. Muyembe Tamfum, a brièvement présenté le test de diagnostic parasitologique qu’il a qualifié de très simple et qui pourra être utilisé en milieu rural ; un test d’une très grande sensibilité et spécificité, appelé « Mini-colonne » et qui fait l’objet de la manifestation du jour. Les molécules utilisées actuellement contre la maladie du sommeil étant très toxiques. Une projection montrant les principales étapes de la production de la Mini-colonne a été présentée. Le Prof. Muyembe a aussi mentionné l’excellente collaboration avec l’OCC et la Coopération belge dans l’obtention de ce résultat.
SAKAZ

 

LEAVE A REPLY

*