Le PALU redynamise sa base du Bas-Congo

0
43

Une délégation dépêchée par le Secrétaire général du Parti Lumumbiste Unifié(Palu), Antoine Gizenga, chef du parti, vient d’éffectuer une tournée à Moanda, Boma, Luila, Songololo, Lukula, Mbanza-Ngungu et Matadi, pendant près d’une semaine, soit du 10 au 15 mai 2014. Son objectif: redynamiser le parti dans ses structures de base et l’implanter là où il n’existe pas encore dans la province du Bas-Congo.

A en croire des sources proches de cette formation politique, la mission effectuée à l’initiative de Daniel Mukoko Samba était de faire flotter le drapeau du PALU sur les terres de Kimbangu, Vita Kimpa,  Kasa-Vubu, Nzeza Landu etc., afin de réarmer le moral des militants, d’accompagner la dynamique de la cohésion nationale et d’asseoir le sens du nationalisme, de la solidarité et de la camaraderie qui a toujours caractérisé le combat politique du Parti et de son leader, Antoine Gizenga.

Chargé de l’implantation du parti sur le territoire national, Jean-Claude Manesa a rappelé, à l’occasion de l’étape de Moanda, que le combat mené par la coalition PALU-MNC/Lumumba, a contribué à l’accession de Joseph Kasa-Vubu à la présidence de la République en 1960.

Par devoir de gratitude à l’endroit d’Antoine Gizenga qui a jeté son dévolu sur Daniel Mukoko, fils du terroir, ce dernier a entrepris de concrétiser sa promesse de  janvier 2013, d’asseoir le PALU dans sa terre natale, le Bas-Congo.  Pour s’y prendre, il a, entre autres, agi à travers la COM-A-SOL (Communauté africaine de solidarité) qui est une branche économique du PALU depuis 1991. Cette organisation, a souligné Daniel Mukoko,  a été mise en place  en vue de promouvoir la culture de la terre pour lutter contre la pauvreté, vœu du patriarche Gizenga. « Au PALU, on doit être digne et lutter contre la pauvreté. Plus jamais de politique sans la COM-A-SOL, plus jamais de politique sans l’économie », a martelé Marie-Thérèse Manesa, coordinatrice de ce mouvement, ajoutant que « tout doit désormais se faire selon une planification préalablement établie dans le respect de la hiérarchie ».

Dans le même ordre d’idées, le représentant des paysans a souligné que le PALU entend développer des stratégies pour conquérir la province du Bas-Congo, notamment, en tissant des alliances avec les forces vives que sont les agriculteurs, éleveurs, cultivateurs, etc. regroupés au sein de la FOPACO (Force paysanne), mais aussi avec des jeunes qui constituent l’avenir du pays.

Il convient de noter que 5 documents de base du parti ont été remis au chargé des affaires intérieures.

Concernant les échéances électorales prochaines, les cadres du Palu ont évoqué l’importance des cotisations des membres et exhorté surtout la discipline comme soubassement de la ligne directrice du parti, loin de tout relent de division et de déviation.

Notons par ailleurs que partout où la délégation de Kinshasa est passée, les doléances des militants se sont fait entendre. Et déjà, un séminaire de remise à niveau à l’attention des secrétaires provinciaux (Prosecs) et des membres du parti est prévu dans deux semaines. Formés, ils pourront ainsi servir de relais et former les autres et parachever le processus de conquête du Bas-Congo.

            Reste que chacun au PALU, de s’acquitter de son devoir et gagner la confiance du patriarche qui entend juger les actions des uns et des autres en fonction de leur disponibilité et de l’encadrement qu’ils sont disposés à fournir aux militants, a déclaré la hiérarchie du parti aux militants. Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*