Le MNC/Lumumba accuse Kabila de faire marche arrière

0
89
President Kabila looks on during signature ceremonies.Suite à la déclaration radiotélévisée du samedi 28 novembre 2015 du Président Joseph KABILA qui vient de convoquer, sans préciser ni la date ni le contenu, un dialogue politique national et  inclusif en vue «d’aplanir les divergences profondes qui apparaissent chaque jour qui passe sur l’édifice national», selon ses dires, il est évident qu’il s’agit bien là d’un recul par rapport au message qu’il a adressé au Secrétaire Général des Nations Unies avec la proposition du choix des noms des personnalités pouvant jouer le rôle de cofacilitateur au «dialogue».
Cette démarche a eu des échos positifs.
Malheureusement, à peine quelques jours passés, nous regrettons de constater qu’il y a un recul dans sa contre- proposition selon laquelle le dialogue pourra bénéficier de la cofacilitation internationale uniquement en cas de difficulté entre les participants.  Ce qui est une remise en cause de sa proposition au Secrétaire Général des Nations Unies.
Par cette déclaration, il est évident qu’il fait une marche en arrière par rapport à sa proposition initiale.  Autrement dit, le Président Joseph KABILA  a estimé que sa proposition initiale peut lui faire échapper le contrôle du schéma qu’il avait tracé.
Face à cette situation, le Mouvement National Congolais/Lumumba (M.N.C/L) appelle à la vigilance pour que personne ne prenne des décisions qui provoquent le vomissement de la Constitution.
            Le Mouvement National Congolais/Lumumba (M.N.C/L) réitère ses propositions pour garantir un déroulement apaisé du «dialogue» en inscrivant à l’ordre du jour:
– le respect de l’Accord-cadre d’Adis-Abeba et les Résolutions du   Conseil de Sécurité;
– un calendrier électoral consensuel et conforme aux prescrits   de la Constitution;
– l’enrôlement de nouveaux majeurs;
– la sécurisation du processus électoral;
– le budget des élections;
– la gestion collégiale du serveur de la CENI;
– la recomposition de la CENI.
            Nous appelons enfin à la vigilance tous azimuts de tous les patriotes congolais pour empêcher le glissement souhaité par les uns et les autres.
 François LUMUMBA
Président du M.N.C/L