Le Ministre de l’Industrie découvre le FPI

0
46

Le ministre de l’Industrie, Anicet Kuzunda Mutangiji, a entrepris depuis le lundi 29 mars 2010, une visite d’inspection des entreprises et services publics sous sa tutelle. Objectif : répondre à quelques missions assignées à son ministère, à savoir, promouvoir, protéger et sauvegarder les industries viables mais en péril. Ainsi, il faut palper du doigt leurs réalités pour mieux les apprécier. Autres raisons : montrer l’attachement du gouvernement aux opérations industrielles qui participent à la matérialisation des options prioritaires qu’il a tracées.

A cet effet, le numéro un de l’Industrie a commencé sa visite par l’Administration centrale, puis la Cellule d’études et de planification industrielle (CEPI). Jeudi 1er avril 2010, c’était le tour de la grande brasserie de l’avenue Kabasele (ex-Flambeau), la Bralima, d’accueillir le ministre et sa délégation.

Vendredi 02 avril 2010, Anicet Kuzunda est descendu au Fonds de promotion de l’industrie (FPI), sur l’avenue Lukusa, dans la commune de la Gombe, où le conseil d’administration, ainsi que le Comité de gestion dirigé par l’Adg Constantin Mbengele Kwete et tout le personnel lui ont réservé un accueil mérité. Après les formalités protocolaires, le ministre de l’Industrie a visité les différents services et directions du FPI. Notamment : la direction du Portefeuille, les services de Promotion et Evaluation, la direction des Supervision des projets, la direction Administrative, sans oublier les bureaux de tous les membres du comité de gestion. Et le ministre n’a pas caché sa satisfaction partout il est passé. 

Après la visite guidée, le Comité Mbengele a organisé une séance de travail avec  le numéro un de l’Industrie. Les directeurs et Chefs de services y ont été associés. Le fonctionnement de l’entreprise, les exploits réalisés, les difficultés rencontrées, ainsi que les attentes du gouvernement figurent parmi les points abordés par le Comité de gestion. Profitant de l’occasion, le ministre Anicet Kuzunda a présenté la politique du gouvernement en matière de l’industrie. A cet effet, il a fait mention de l’adoption de la loi pour la sauvegarde des entreprises en RD Congo au niveau du Parlement. Il a indiqué que l’exécutif congolais tient à créer un cadre légal pour sauver les entreprises en difficulté.

A une question de la presse, Anicet Kuzunda a répondu qu’il est venu s’imprégner de réalités du Fonds de promotion de l’industrie, l’une des entreprises sous sa tutelle. De son côté, l’Adg du FPI, Constantin Mbengele Kwete, s’est déclaré très satisfait de la visite de l’autorité de tutelle et surtout de ses sages conseils sur le bon fonctionnement de l’entreprise.

Michel  LUKA

LEAVE A REPLY

*