Le ministre de la Santé vante la coopération avec la JICA

0
340
L’intervention de la coopération japonaise au développement des ressources humaines dans le secteur de la santé en RDC, a reçu une fois de plus, des éloges du patron de la Santé. Dr Félix Kabange Numbi, qui reconnait l’apport combien louable de la JICA dans le secteur de l’enseignement des sciences de santé du niveau secondaire, a félicité ce partenaire technique de la RDC qui s’est particulièrement impliqué  dans la réforme des programmes de formation, ainsi que dans l’évaluation certificative.
C’était le samedi 8 août 2015, à l’Institut national pilote d’enseignement des sciences de santé, sur l’avenue Victoire. Dans son message lu par le secrétaire général à la Santé, Dr Mukengeshayi, qui le représentait à la cérémonie de proclamation des résultats du jury national des ITM et IEM, il a exhorté la JICA et d’autres partenaires à ne ménager aucun effort pour offrir un appui conséquent au secteur de l’enseignement des sciences de santé du niveau secondaire, afin de permettre une formation de qualité conformément au Programme national du développement de la santé.
Plus explicite, le patron de la Santé a mis en exergue un des projets-phares de la JICA, particulièrement la construction et l’équipement de l’INPESS, cette grande institution d’enseignement moderne qui fait la fierté de notre pays, avant d’apprécier la poursuite de la réforme de cet enseignement avec l’élaboration des référentiels des compétences, de formation et d’évaluation des filières autres qu’infirmière qui subit, a-t-il relevé, l’extension dans les écoles dans presque toutes les provinces de la RDC.
Il a annoncé dans le cadre de ses missions, l’organisation dans les prochains jours, d’une prospection, mieux, d’un état de lieux de tous les ITM et IEM du pays. Pour ce faire, Dr Félix Kabange a sollicité la collaboration du ministre de l’Intérieur, pour la sensibilisation des autorités politico-administratives de toutes les provinces. Cette étude sera menée, comme il faudrait le signaler, par des équipes de la direction de l’enseignement des sciences de santé, du corps des inspecteurs, ainsi que des partenaires de son ministère. Son ministère compte réhabiliter trois écoles provinciales ( IEM Mbandaka, Kananga et Kamalondo) qui viendront en appui à l’INPESS.
L’évaluation certificative relevant du pouvoir central, a-t-il fait remarquer, il a annoncé l’organisation d’un centre national de correction des épreuves du jury national à Kinshasa.
Après avoir félicité les lauréats, Dr Félix Kabange Numbi a annoncé une mesure exceptionnelle en faveur de finalistes malheureux, pour leur permettre de reprendre les études dans leurs écoles respectives sans paiement des frais de réinscription.
Dévoilant les résultats de la première session du jury national des ITM et IEM, le directeur de l’enseignement des sciences de santé a indiqué que cette épreuve avait reçu 5.184 finalistes. Après délibération, 1.413 finalistes ont obtenu leurs diplômes en filière infirmière, accoucheuse, techniques de laboratoire médicales, assistance en pharmacie, techniques d’assainissement, assistance en kiné-réadaptation, santé mentale et techniques en santé communautaire, avec un taux de réussite de 27,2 %. Kembo Djeko a proclamé Mlle Nabintu Bengenya Jeanne d’Arc comme lauréatede cette édition 2014 – 2015, avec 85,2 %.
2.959 finalistes soit 57,2 % reviendront présenter les examens de la deuxième session à partir de 2 septembre, tandis que 812 finalistes, soit 15,6 % n’avaient pas réussi.
Pour le directeur de la 6 ème direction, les résultats ne sont pas fameux et il a déploré le niveau faible des élèves, l’instabilité des enseignements, le manque de matériels pendant le stage,le nombre élevé des stagiaires de plusieurs niveaux, à la même période et sur le même terrain de stage et le faible encadrement sur terrain par les professionnels de stage.
            Il a exprimé pour sa part, sa reconnaissance à la JICA pour tout son appui technique et financier à l’organisation du jury national.
            Signalons que démarré en janvier 2014, le Projet d’appui au développement des ressources humaines en santé ( PADHRSS) dont le montant de financement aligne 400.000 dollars, est dirigé par Tamura Toyomitsu. Il appuie la direction en charge des ressources humaines en santé, dans le domaine de la formation de base ( ITM/IEM).
            Entre autres réalisations de la JICA, citons la dotation des matériels didactiques à deux écoles qui organisent la filière accoucheuse, afin de contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et infantile ( ITM Mosango dans le Bandundu et IEM Katana dans le Sud-Kivu), l’élaboration des référentiels de formation, appuis de compétences et d’évaluation certificative des infirmiers et des accoucheuses du niveau secondaire. Et enfin, l’organisation des missions de stage au Japon, et des missions d’échanges tripartites RDC-Japon-Sénégal.
            Yukiko Mabuchi Stéphanie représentait à cette cérémonie, Tamura Toyomitsu, le représentant résident de la JICA en RDC.
                                                                                                                 J.R.T.