Le ministère de l’Environnement en campagne de sensibilisation à la mise en retraite honorable

0
54

Sur un effectif global d’environ 9000 (neuf mille) unités, 2.300 agents et fonctionnaires du secrétariat général à l’Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme (ECNT) sont éligibles à la retraite. A cet effet, la campagne de sensibilisation au programme de cette mise en retraite a été officiellement lancée le mardi 21 octobre 2009, au salon Kasaï du Grand Hôtel Kinshasa, par le ministre de l’ECNT, José Endundo Bononge. Celle-ci, faut-il souligner, rentre dans le cadre de la mise en œuvre de la Revue institutionnelle. A cette occasion, le Consultant Jean-Philippe Trocme a présenté la feuille de route de ce processus comprenant notamment : les travaux préparatoires, la sensibilisation et l’identification des agents et fonctionnaires éligibles à la retraite, les opérations de la mise en retraite proprement dite, ainsi que l’audit. Le but de l’audit est de valider la rationalité des scénarii pris en compte, ainsi que l’effectivité des paiements.

 

Cette opération qui bénéficie de l’appui financier du Fonds fiduciaire multi bailleurs vise plus de 2.300 agents et fonctionnaires éligibles à la retraite. Et ce, sur un effectif global estimé à plus de 9.000 unités. Par la même occasion, il sera procédé au recensement biométrique en vue d’actualiser le dernier contrôle des agents et fonctionnaires de l’Administration publique. Le but poursuivi est d’obtenir un récapitulatif de l’effectif global comprenant les candidats éligibles à la retraite et ceux qui sont en cours de carrière. En fait, cette retraite offre une opportunité aux agents et cadres parvenus au terme de leur carrière de se retirer honorablement de la vie professionnelle. Elle occasionne, en outre, des vacances d’emploi, ce qui permettra au ministère de l’ECNT de promouvoir certains agents et fonctionnaires, et de recruter de nouvelles unités, afin d’améliorer le niveau qualitatif de son personnel. Il convient de préciser que les agents et fonctionnaires retraités ne seront pas jetés comme des immondices dans la poubelle. Bien au contraire, dans le cadre d’un plan social à définir, ils pourront servir comme des experts dans des projets agro-forestiers de reboisement. La Revue institutionnelle pour la réforme globale de l’administration publique La Revue institutionnelle dont question procède de la remise en question profonde du fonctionnement de notre administration publique, en général, et de celle du ministère de l’ECNT, en particulier. Le but poursuivi est de pallier les insuffisances décelées et de les rendre beaucoup plus performantes face aux enjeux de l’heure. Notamment : la gestion durable des forêts et écosystèmes, des ressources en eau, le changement climatique, les futures négociations sur les mécanismes novateurs de compensation des secteurs environnementaux… Bien plus, la Revue institutionnelle concrétise les objectifs poursuivis et définis par la réforme globale : mettre sur pied une administration publique saine, moderne et performante qui constitue le levier du développement socio-économique de notre pays. De même, promouvoir la bonne gouvernance et l’éthique au sein des services publics de l’Etat.

 

LEAVE A REPLY

*