Le mémo de l’UDPS à la délégation des ambassadeurs du Comité politique et de sécurité « COPS » de l’UE

0
35

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social « UDPS », Parti politique dirigé par M. Etienne TSHISËKEDI, Président National, et qui lutte depuis 1982, date de sa création, pour I’avènement d’un Etat de droit et de la démocratie, souhaite à tous les Membres de la délégation la bienvenue, un agréable séjour et une fructueuse mission en République Démocratique du Congo, 

Eu égard à l’objet de la mission de cette haute délégation, I’UDPS prie les membres de celle-ci, de noter ce qui suit : 

01. L’UDPS a toujours salué l’engagement de l’Union Européenne pour la République Démocratique du Congo et encouragé ses efforts en matière de démocratisation du pays, des droits de I’homme ainsi que ses multiples interventions humanitaires en faveur des populations démunies. 

Au regard de la gestion catastrophique du pays maintes fois dénoncée par I’Union Européenne et de l’absence de l’Etat dans notre pays, I’UDPS souhaite que I’Union Européenne accentue de fortes pressions sur le pouvoir en place pour le contraindre à la stricte observance des prescrits de la Constitution, des Lois du pays notamment en ce qui concerne la séparation des pouvoirs, le respect des droits humains et les Lois budgétaires 

02. L’UDPS s’inquiète de la recrudescence des viols des femmes et d’enfants particulièrement à l’Est du pays, des exécutions sommaires et extrajudiciaires des journalistes et des activistes des droits humains et des citoyens (Floribert CHEBEYA, Armand TUNGULU…), des arrestations et détentions arbitraires des journalistes (cas de NTUMBA Lumembu, journaliste de la Tempête des Tropiques détenu actuellement dans les cachots clandestins de l’Agence Nationale des Renseignements), de la répression des manifestations pacifiques des Partis politiques de l’Opposition. 

03. L’UDPS demande à I’Union Européenne d’aider à mettre en place des mécanismes judiciaires pour la poursuite des auteurs de violations les plus graves des droits de I’homme et du droit international humanitaire évoquées dans le rapport du Projet Mapping sur le territoire de la République Démocratique du Congo sur la période entre Mars 1993 et juin 2003 et de demander que I’ONU enquête aussi sur les crimes de 2003 à ce jour. Car, de 2003 à ce jour, le tableau de la violation des droits de l’homme s’est davantage noirci. 

04. L’UDPS, par la voix de son président National, a levé I’option irréversible de participer à toutes les élections de 2011 (présidentielle, législatives, municipales, urbaines et locales). En conséquence, notre Parti s’y prépare activement. 

05. L’UDPS a toujours exigé que les élections de 2011 soient réellement inclusives, libres, démocratiques et transparentes et qu’elles se tiennent dans les délais constitutionnels afin d’éviter des conflits post-électoraux qui naîtraient des contestations des résultats, susceptibles de plonger le pays dans une crise aux conséquences imprévisibles.

            C’est dans le cadre de cette démarche que I’UDPS a pris des contacts avec l’ensemble de la classe politique congolaise, les Ambassadeurs des pays membres de l’Union européenne, de l’Union Africaine, des Etats-Unis d’Amérique accrédités à Kinshasa. Notre Parti avait aussi saisi à cet effet, à travers plusieurs mémorandums, toutes les personnalités étrangères à l’occasion de leurs différents séjours à Kinshasa notamment le Roi des Belges, sa Majesté Albert II, le président de la République Française, M: Nicolas Sarkozy, la Secrétaire d’Etat Américaine, Madame Hillary Clinton, le Président du Sénat Belge, les Membres du Conseil de Sécurité ….

            Au regard de la gestion catastrophique du pays par les dirigeants actuels qui ont plongé l’ensemble de notre peuple dans la déception et le désespoir, différents sondages donnent favoris aux prochaines élections Monsieur Etienne TSHISEKEDI et son Parti.

            C’est dans ce cadre que I’UDPS a désigné son délégué au bureau de la commission Electorale Nationale Indépendante « CENI ».

            D’ores et déjà, la base de notre parti s’inquiète de la possibilité de la non prise en compte de la candidature de son délégué au bureau de la CENI comme prélude au trucage massif programmé des élections de 2011. C’est pourquoi, l’UDPS demande à I’Union Européenne, principal bailleur des fonds de la RD Congo en 2OO6 et qui financera une fois de plus les élections de 2011, de bien vouloir subordonner sa contribution à l’inclusivité et à ta transparence de prochaines élections.

            En effet, la Haute hiérarchie de I’UDPS aurait difficile à convaincre la base du Parti d’accepter les résultats d’un scrutin organisé dans des conditions contraires à celles citées plus haut.

            L’Union Européenne aura ainsi contribué efficacement à éviter à la République Démocratique du Congo des conflits-post électoraux inutiles aux conséquences imprévisibles. 

Alexis MUTANDA

Secrétaire Général

LEAVE A REPLY

*