Le manuel des Droits de l’Homme, affaires civiles et genre bientôt vulgarisé

0
81

La protection des civils constitue actuellement une grande préoccupation pour les responsables des Fardc. En effet, après des dérapages de quelques militaires, ainsi que des cas de viols et pillages enregistrés dans les zones de conflits, cette protection était plus réclamée pour les populations vulnérables dont notamment les femmes, les enfants et les vieillards. C’est donc pour renforcer les mesures de protection des civils, en mettant en place des procédures et des structures spécialisées, et en déployant des actions civilo-militaires sur le terrain, que le ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants et la Mission de conseil et d’assistance de l’Union européenne en matière de réforme du secteur de sécurité, avaient convenu en novembre dernier, de mettre sur pied le concept et la doctrine d’emploi des opérations civilo-militaires. Ces deux manuels auxquels ont participé à la rédaction des officiers des Fardc, et des experts de la Mission Eusec RDCongo et autres, ont été remis officiellement aux Fardc par cette structure spécialisée de l’Union européenne.

Au cours de la cérémonie organisée à cet effet, dans la salle de réunion de l’état-major de la Force terrestre, le général de brigade Aimé Mbiato, chargé de l’administration et de la logistique, qui a réceptionné les 6.000 exemplaires des mains du chef de la mission Eusec RD Congo, le colonel Jean-Louis Nurenberg, a salué l’effort des experts pour la réalisation de ce manuel,  qui va faciliter la coopération civilo-militaire sur le terrain. Il a ensuite remercié les partenaires internationaux, parmi lesquels l’Union européenne, Ocha, la Monusco, le HCR, pour ne citer que ceux-là, avant d’apprécier la valeur du travail réalisé par les officiers des Fardc.   Dans son discours, le chef de mission Eusec RDCongo a rappelé le programme conclu entre sa structure et le ministère de la Défense qui couvre cinq domaines importants et complémentaires pour la réforme des Fardc. Ces domaines sont l’administration et les ressources humaines, la formation militaire, la logistique, les Droits de l’homme, les affaires civiles et genre.

            Cette doctrine que le colonel Jean-Louis Nurenberg s’est fait l’honneur de remettre 6.000 exemplaires aux autorités militaires congolaises, devra servir progressivement dans toutes les régions militaires et surtout dans les zones affectées par les conflits. Et ce, a-t-il souligné, pour soutenir les opérations militaires et planifier des mesures nécessaires à adopter par les Fardc pour garantir la protection des civils. A ses yeux, cette protection vise l’ensemble des procédures et des structures développées pour protéger les populations vulnérables contre les effets des conflits armés. Le chef de mission Eusec RDCongo a indiqué que la doctrine traite surtout des actions que doivent mener les commandants des unités des Fardc face à une situation opérationnelle tout en respectant les principes humanitaires et les Droits de l’homme.

            Il est à espérer que ce manuel servira de document de référence pour la sensibilisation des hommes de troupes dans toutes les régions militaires et dans les zones de conflits armés. Car, dans le cadre de la réforme de notre armée, le socle de la discipline et du respect des règlements militaires doit être renforcé, quand on sait que la plupart des auteurs des viols, pillages enregistrés particulièrement à l’Est, provenaient des mouvements rebelles et autres groupes armés. Recrutés de la manière que l’on sait, ils n’avaient pas suivi une formation militaire dans un centre d’instruction, d’où ils se comportaient partout comme dans un territoire conquis. Il a fallu que le chef de l’Etat trace la vision d’une armée républicaine, moderne et disciplinée, pour que l’on assiste à un programme de reconversion de mentalités et de changement de comportement dans les Fardc.

                                                                                                                   J .R.T. 

LEAVE A REPLY

*