Le management médiatique : un créneau pour le développement des médias congolais

0
107

L’organisation «  Les Ateliers de Journalisme de Kinshasa », a animé   mardi 07 janvier 2014,  une conférence de presse au cours  de laquelle, Patient Ligodi, son président, a fait la restitution des différentes  menées en 2013. Il en a également profité pour présenter les activités prévues   au calendrier 2014. C’est l’hôtel Faden House, dans la commune de Gombe, qui a servi de cadre à cette manifestation.

Dans son exposé, Patient Ligodi a passé en revue les quatre grands ateliers organisés en 2013 qui ont respectivement traité de stratégies de création audiovisuelle dédiée à la politique, de 10 commandements pour générer des revenus publicitaires, de stratégies de création des programmes générateurs de revenus,  enfin de stratégies de marketing des médias. Patient  Ligodi a de ce fait expliqué qu’en 2014,  les différentes formations en marketing et management des médias seront cette fois axées sur l’accompagnement des médias dans la recherche de l’argent à travers la création des programmes qui pourront régénérer des revenus et permettre à ceux-ci de résoudre le problème de financement  qui retarde la majorité des  médias congolais en ne leur permettant pas de s’épanouir à l’instar d’autres médias sous d’autres cieux.

Il a ainsi martelé que cette démarche s’effectue dans le souci de concilier la théorie apprise à l’école à la pratique sur terrain, en exploitant comme il se doit la politique managériale et marketing aux besoins rencontrés sur le terrain. Ce, conformément à leur vision, qui est celle de voir le secteur médiatique devenir capable de se prendre en charge financièrement et améliorer la qualité et l’audience de leurs programmes.

«Notre objectif est d’aider les médias congolais à se développer  en partant de leurs propres moyens. Réfléchissons ensemble sur la création des programmes qui puissent régénérer des revenus  car il y a beaucoup d’argent qui circule dans les publicités en RDC. Malheureusement, nous n’en tenons pas compte. C’est donc ce défi que nous voulons relever », a-t-il déclaré.

Myriam Iragi  

LEAVE A REPLY

*