Le Japon offre 94.300.000$ à la RDC

0
28

Le ministre de la Coopération internationale et régionale Raymond Tshibanda et le chargé d’affaires intérimaire de l’ambassade du Japon en RDC, Kazuhiko Fujita, ont signé et échangé le mardi 18 mai 2010 au salon rouge du ministère des Affaires étrangères des notes sur l’octroi à la RD Congo d’une aide de l’ordre de quatre-vingt-quatorze millions trois cents mille dollars américains. Et cela en présence du ministre de l’Energie, Albert Tshongo, de celui de l’Environnement, José Endundo, et le vice- ministre des Infrastructures Gervais Ntinumenrywa, ainsi que du DG de la Regideso.

Cette aide concerne plusieurs projets et programmes dont le programme de préservation des forêts pour un montant de 10.722.000 dollars américains ; le projet d’aménagement en équipements des cliniques universitaires de Kinshasa pour une valeur de 7.806.000 dollars américains ; le projet d’extension de l’Usine de traitement des eaux de Ngaliema dans la ville de Kinshasa pour un montant de 39.000.000 dollars américains ; et enfin, le projet de réhabilitation et de modernisation de l’avenue des Poids lourds à Kinshasa pour un montant de 36.000.000 dollars américains.

Le chargé d’affaires intérimaire de l’ambassade du Japon a rappelé qu’à l’occasion de la quatrième conférence de la TICAD à Yokohama au Japon en mai 2008, le gouvernement de son pays avait pris l’initiative de doubler son aide officielle au développement vers l’Afrique, dont le montant global s’élève à 1,8 milliard de dollars américains pour une période de cinq ans allant de 2008 à 2012.

Pour lui, 2010 est une année importante, non seulement pour la Rd Congo qui célèbre le cinquantenaire de son indépendance mais aussi pour le Japon qui célèbre le cinquantième anniversaire des relations diplomatiques entre le Japon et la Rd Congo. « Pour commémorer ces événements, le Japon envisage d’organiser la cérémonie du lancement des travaux du projet de réhabilitation de l’avenue des Poids lourds », a dit Kazuhiko Fujita.

Saluant l’excellence des relations de coopération entre les deux pays, le ministre de la Coopération internationale et régionale a dit que par la signature de ce jour, le gouvernement japonais réalise sa promesse d’intensifier son aide dans plusieurs domaines, notamment l’infrastructure, la santé, l’eau potable et l’environnement. Soulignant que ce quadruple financement est une réponse aux multiples défis sociaux de par son impact économique, Raymond Tshibanda a fait part au diplomate nippon de toute la sollicitude du gouvernement congolais à l’endroit du gouvernement japonais.

Jean- René Bompolonga

LEAVE A REPLY

*