Le Japon finance les travaux d’extension de l’usine de la Regideso/Ngaliema

0
44

D’ici le premier trimestre 2013, l’usine de captage d’eau de la Regideso (Régie de distribution d’eau) de Ngaliema augmentera son volume de 80.000 m3/j. C’est-à-dire, elle passera de 30.000 m3/jour qu’elle  produit actuellement à 110.000 mètres cube/jour une fois les travaux terminés. Cela grâce à la coopération japonaise dont le gouvernement nippon finance lesdits travaux à travers l’entreprise DAI NIPPON Construction & associés qui travaillent d’arrache-pied sur le chantier.

L’exécution des travaux se fait sous la direction du directeur de projet, Nakamura, secondé par le chef de chantier Khaled et Ikawa.
On signale que le coup d’envoi de ces travaux de renforcement des capacités de production de la Regideso/Ngaliema, est intervenu en juillet 2011 chef de l’Etat.
Par ailleurs, hormis le financement des travaux, il importe de noter que leur exécution se fait également avec l’appui des ingénieurs japonais à côté de leurs homologues congolais.

Ainsi, la coopération nippone affiche par ce geste sa volonté de soutenir l’Etat congolais dans sa détermination à assurer la desserte en eau potable à la population de Kinshasa en particulier, et de l’ensemble du pays en général.

 Par ailleurs, on indique que les travaux de renforcement en pleine réalisation prévoient le captage des eaux à 200 mètres partant de la rive vers l’intérieur du fleuve. Ceci permettra d’obtenir des eaux contenant des particules avec des parasites.
En moins d’une année d’activités, DAI NIPPON Construction & associés comptent plusieurs articulations nécessaires notamment la mise sur pied d’un schéma directeur pour la desserte en eau potable de la population sous la couverture de l’usine de Ngaliema.

Il faut rappeler que construite en 1953, la capacité de production de l’usine de Ngaliema était prévue pour 80.000 mètres cube. Alors que ça tourne, à ce jour, à 30.000 m3/jour.
Dom 

LEAVE A REPLY

*