Le Japon construit six salles de classe du Collège Mgr Brésillac

0
38

 Une bagatelle de 27.852 dollars Us a servi aux travaux de la construction de six salles des classes du Collège Monseigneur Brésillac, ex- Collège Timothée. Ce montage a été le fruit d’une synergie entre deux grands bailleurs des fonds, à savoir le Japon et la Belgique pour le bien de la jeunesse congolaise.

Selon un communiqué de presse déposé en notre rédaction, M. Kanji KITAZAWA, ambassadeur du Japon en RDC a participé le lundi dernier à la remise de cet ouvrage de l’esprit et du bien-être des populations de ce pays béni des dieux. Toujours convaincu que le secteur de l’éducation est crucial et vital pour le développement de la RDC, Le Japon ne ménage aucun effort pour intervenir régulièrement et de façon significative dans des projets de reconstruction durable, notamment dans le domaine de la santé, de l’agriculture et de l’énergie. Il n’y a pas longtemps, l’ambassade du pays du Soleil Levant s’est signalé avec un don important de la farine de froment destiné au Fonds de Contrepartie habituellement géré par le Ministère du Plan. Autant d’interventions qui démontrent l’intérêt majeur qu’affiche le Japon aux secteurs vitaux et sensibles du Congo Démocratique.

La contribution financière de Tokyo pour la réalisation de ce projet de la construction des six salles vient confirmer l’attachement de ce pays d’être « toujours aux côtés du gouvernement de la RDC pour assister la population congolaise et tout particulièrement la jeunesse actrice de la reconstruction nationale qui célèbre le 30 juin prochain le Cinquantenaire de son Indépendance », a indiqué l’ambassadeur Kanji KITAZAWA lors de la remise de cette somme d’argent.   En ajoutant que l’éducation est indispensable pour le bonheur tant des enfants que de leurs parents et par là de la communauté nationale, car c’est de ces enfants que dépend l’avenir de la Nation.

F.M.

LEAVE A REPLY

*