LE GOUVERNEUR JACQUES  MBADU ET PAMPHILE BADU WA BADU SERAIENT-ILS CONTRE LA VISION DU CHEF DE l’ETAT AU KONGO CENTRAL?

0
142

 

Jacques-MbaduLa population se pose la question : « Que dire du silence du gouvernement central? « Ils sont tous deux membres d’une même famille politique, la Majorité présidentielle, parti cher au Président de la République Son Excellence Joseph KABILA KABANGE.

Le Feuilleton Jacques MBADU et Pamphile BADU WA BADU auquel s’ajoute une troisième personne, Luzombe Nkasa, allias Transluz, continue à défrayer la chronique au début de cette année nouvelle dans la Province du Kongo Central. Le premier est Gouverneur de la Province du Kongo central, le second est Président National du MRJC, parti membre de la Majorité Présidentielle.

L’opinion publique au Kongo Central continue à se poser la question de savoir le pourquoi de l’insouciance et de l’indifférence manifestes de ces deux personnalités politiques au lieu de remettre Monsieur Luzombe Nkasa Transluz dans ses droits en lui restituent les  250.000 dollars américains que Monsieur Jacques MBADU s’était gracieusement fait servir pour devenir gouverneur de la Province du Kongo central.

Est-ce un péché mortel pour Monsieur Luzombe Nkasa Transluz de prêter l’argent à Monsieur Jacques MBADU pour sa campagne électoral, argent qui lui a servi pour devenir à ce jour le Chef de l’exécutif Provincial? A titre de rappel, l’on se souviendra de la déclaration de Monsieur Papy Levi, porte-parole de Son Excellence Monsieur de Gouverneur de Province du Kongo Central, au cours d’une émission télévisée nommée «PUELELE PUELELE» sur  une de chaîne de Matadi. Je cite : « cet argent provenait de Monsieur Luzombe Nkasa Transluz et non de Monsieur BADU WA BADU Pamphile ». Pourquoi alors malgré de multiples rappels à l’ordre, les deux personnalités politiques dont le comportement s’inscrit en marge de la culture Kongo, dotée des valeurs de respect et dignité, ne parviennent toujours pas à régler définitivement ce litige qui a pourtant duré?

Etant tous deux membres de la Majorité présidentielle, est-ce délibérément qu’ils ternissent l’image de l’autorité morale de la grande famille Politique Présidentielle? Et pour quelle finalité au sein de l’opinion publique Kongo, pendant que l’année qui commence est essentiellement électoral. Il y a lieu que ceux qui dirigent ou prétendent diriger le Kongo Central, de surcroît \ représentants du chef de l’Etat et du PPRD en province, soient exempts de tout comportement moralement inacceptable au sein de la population qui constitue en définitive leur électorat.

DES MENACES DE MORT

Comme si cela ne suffisait pas, certaines sources au Kongo central révèlent qu’il y aurait déjà en gestation un plan machiavélique qui serait monté contre Monsieur Luzombe Nkasa Transluz pour le faire taire, en attentant à sa vie, pourtant leur bienfaiteur.

Si cela se confirmait, l’opinion au Kongo central se demande jusqu’où pareil comportement serait acceptable dans le chef des hommes politiques au pouvoir au Kongo Central car au lieu de payer seulement leur dette, ils préfèrent proférer des menaces d’arrestation et de mort contre leur bienfaiteur qui, selon eux, salirait leur réputation alors que la vérité demeure connue de tous à ce jour.

Etre Membre ou haut cadre du PPRD ou d’un parti politique de la Majorité présidentielle serait-il synonyme d’afficher un comportement marginalisant les droit des citoyens que l’on est censé protéger ?

          En tout cas, une fois de plus, Monsieur Luzombe Nkasa Transluz lance encore son cri d’alarme auprès des autorités du Gouvernement Central et des respectueuses personnalités de la Majorité présidentielle pour que le gouverneur Jacques MBADU et son complice Pamphile BADU WA BADU lui restituent seulement son argent qu’ils se sont chacun d’une manière ou d’une autre servi pour des fins politiques et que ce jeu de ping-pong d’escroquerie dont s’accusent mutuellement \es deux personnalités s’arrête.

          Car, par leur jeu et geste, le gouverneur Jacques MBADU et Pamphile BADU WA BADU se comportent en marge de la vision de paix et de cohésion entre citoyens que continue à prôner le Chef de t’Etat, Son Excellence Joseph KABILA KABANGE.

Le dialogue national pointe à l’horizon …