Le gouvernement invité à libérer les fonds pour les élections

0
30

gouuvernementLes lampions du forum national de la société civile sur « les droits de l’homme, gouvernance et élection en République Démocratique du Congo à l’horizon 2016 » se sont éteints le mercredi 28 janvier 2014 dans la soirée à l’hôtel Venus en présence de la Secrétaire général du ministère de la Justice et Droits humains.  Ce forum était organisé avec l’appui financier de National Endowment for Democracy (NED) et de Eastern Congo Initiative.
Ayant réuni les acteurs de toutes tendances de la société civile et les acteurs politiques, ces assises de 48 heures n’ont que partiellement atteint leurs objectifs. Les autorités du gouvernement et les membres de la majorité présidentielle n’ont pas répondu à l’invitation leur adressée.
Malgré l’absence des dirigeants congolais, les participants ont passé en revue tous les problèmes auxquels le pays est confronté, notamment la gouvernance sociopolitique pendant les deux premières mandatures et les élections ; les enjeux de la participation, de la sécurisation et de la stabilisation de la RDC et la Sous-région des Grands Lacs dans la perspective des élections avenir; le processus électoral en RDC; le monitoring de l’exercice des libertés publiques pendant les processus électoraux de 2006 et 2011: Bilan et perspectives; la problématique de l’alternance démocratique pacifique au pouvoir  post 2016 et l’éducation civique électorale proactive et la surveillance citoyenne des élections.

Recommandations
Au sortir des travaux, les participants ont formulé plusieurs recommandations
Au Président de la République :
–  Veiller au strict respect de la constitution;
– Veiller au maintien de la paix et de la sécurité des citoyens.
Au Parlement :
– Travailler à la construction d’une vision commune quant à l’avenir de la nation congolaise;
– Tenir compte des aspirations du peuple dans l’élaboration des différentes lois liées à la gouvernance du pays;
– Instruire le Gouvernement à doter la CENI d’un budget conséquent pour l’organisation des élections dans le respect du délai constitutionnel.

Au Gouvernement
Au regard de derniers événements liés à la reforme de la loi électorale, les participants au Forum National de la société civile demandent au Gouvernement : de
– Libérer immédiatement et sans conditions Christopher NGOY et d’autres détenus d’opinions ;
– ouvrir une enquête pour établir les responsabilités des uns et des autres ;
– rétablir le signal des chaînes des télévisions privées (RTCE et CKTV) ainsi que le signal des réseaux sociaux ;
– Mettre sur pied un programme permanent d’éducation civique en faveur de la jeunesse pour développer en elle la citoyenneté responsable ;
– veiller au respect des libertés publiques et individuelles garanties par la Constitution de la république ;
– Rendre disponibles à la CENI, dans les meilleurs délais et par des mécanismes de décaissement urgents, des moyens nécessaires pour l’organisation  effective des élections dans le respect du délai constitutionnel ;
– Veiller au respect de l’indépendance de la magistrature.

A la Ceni
– Publier un calendrier global consensuel de l’organisation des élections dans le strict respect du délai constitutionnel;
– Tenir à son indépendance et à sa neutralité dans l’organisation des élections;
– Assurer et garantir la transparence du processus électoral;

Aux  Partis et regroupements politiques
– Promouvoir la confiance  de la population au processus électoral
– Promouvoir la culture du dialogue et de la cohabitation entre les acteurs politiques du pays,
– Intensifier les actions d’éducation civique et politique  en faveur de leurs militants.

A la Société Civile :
– Mettre sur pied un cadre permanent de dialogue démocratique entre  les acteurs politiques de toutes tendances et les acteurs sociaux;
– Organiser, dans les meilleurs délais,  un dialogue avec les partis politiques de la majorité au pouvoir pour entendre leur son de cloche sur les questions de l’heure;
– Organiser une campagne de restauration de la confiance de la population vis-à-vis du processus électoral;
– Mettre en place des mécanismes de surveillance des politiques publiques et du processus électoral;
– Travailler en synergie pour plus d’efficacité

Aux Partenaires  techniques et financiers
– Contribuer au financement, dans les meilleurs délais, de l’éducation civique et électorale de la population.
Dorcas NSOMUE